pour "L'horizon" paru chez Gallimard Avec Patrick Modiano le réèl devient vite irréèl. Etrange, bizarre, comme il le dit souvent. Comme si, derrière ce que nous voyons, ou croyons voir, apparaissaient, légèrement floutées, comme sur une photo surexposée, des scènes du passé. Des scènes que nous avons vécues, voire même des bribes de la vie des autres qui reviennent nous visiter, à la manière de fantômes étrangement familiers. Dans ses livres, lecteurs et personnages semblent se croiser un peu à la manière des voyageurs dans un aéroport qui échangent des regards mais restent séparés par des vitres, engagés dans des couloirs qui les mènent vers des destins irrémédiablement différents. Son dernier roman, « L’Horizon » qui vient de paraître chez Gallimard, nous fait assister à quelques mois dans la vie passée d’un homme, Jean Bosmans, et d’une femme, Margaret Le Coz, qui se sont aimés dans le Paris de la fin de la Guerre d’Algérie. Ils étaient alors très jeunes, très seuls et, l’un comme l’autre, se sentaient traqués par des gens bizarres, comme sortis de leurs propres cauchemards. Quarante années plus tard Jean Bosmans se souvient. Mais de quoi au juste ? Qu’est-il vraiment advenu ?Peut-il se fier à ces quelques notes griffonnées sur un carnet de moleskine noire ? Patrick Modiano ne nous aidera pas à percer ces mystères dont il ignore lui-même l’explication. Mais il a accepté de nous accompagner dans nos interrogations puisqu’il est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde.

programmation musicale

Mouloudji

Le petit coquelicot ### Vanessa Paradis

Il y a

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.