De Lee Miller, André Breton a dit que "seule la sculpture pourrait rendre compte de la beauté de ses lèvres ourlées, de ses grands yeux pales et languissants et de son cou pareil à une colonne". On a connu le pape du surréalisme mieux inspiré, sa description semblant tirée d'un roman de la collection Harlequin. Mais il est vrai que Lee Miller qui fut égérie et collaboratrice de Man Ray, avait le don de rendre fou les hommes, d'abord par sa beauté, mais aussi par sa passion de l'indépendance qui la faisait toujours glisser d'entre leurs doigts. D'abord modèle pour Vogue, puis photographe de mode, puis artiste surréaliste, puis correspondante de guerre, avant de se reconvertir en très british lady campagnarde passionnée par la cuisine, Lee Miller aura toute sa vie fui l'ennui et combattu la mélancolie sans cesser de fasciner hommes et femmes. Sylvain Roumette, documentariste, a succombé à son tour : il lui consacre un film, "Lee Miller ou la traversée du miroir" qu'Arte a diffusé voici peu et qui sort aujourd'hui en DVD. Lee Miller : portraits d'une vie de Richard Calvo Coressi, aux éditions La Martinière

Martine Abat : La Halle Saint Pierre, 2 rue Ronsard à Paris dans le 18ème, organise une exposition des oeuvres de Unica Zürn. Unica Zürn était écrivain, dessinatrice et peintre allemande. Compagne de Hans Bellmer dont elle partagea la vie durant preque 20 ans, elle fréquanta le groupe surréaliste à Paris dans les années 50 et devint proche de Man Ray, Max Ernst, Henri Michaux. Pour évoquer son destin tragique, traversé de périodes d'internements en hôpital psychiatrique, rencontre avec Ruth Henry, son amie proche et sa traductrice. Le catalogue de l'exposition est édité par Panama. "L'homme jasmin" de Unica Zürn est édité chez Gallimard.

programmation musicale

Jeanne Moreau

Le tourbillon ### Moby

Sleeping away ### Louis Amstrong

Hello Dolly ### Brigitte Fontaine

Le métro

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.