[scald=11751:sdl_editor_representation]Pour « Démon » éditions de l’olivier Déportés par Staline, massacrés par Poutine, les Tchétchènes refusent de disparaître de la surface de la terre. Les assassins ont beau remettre sans cesse leur ouvrage sur le métier, ils ne peuvent en venir à bout. L’histoire, pourtant, le prouve : arméniens, tutsis, juifs, il reste toujours des survivants et leur mémoire dérangeante empêche le monde de poursuivre sa course indifférente. C’est la mémoire qui pose problème. Elle n’empêche pas l’horreur de revenir, mais elle trouble le repos de ceux qui croient vivre en paix. Dans sa première vie Thierry Hesse, était professeur de philosophie et pratiquait la course à pied. Mais sa mémoire débordait comme un fleuve en crue. Alors il est devenu écrivain. Sans doute pour soulever ces pierres sous lesquelles nous espérons enfouir les souvenirs qui dérangent. Son troisième livre, « Démon », au singulier, vient de paraître aux éditions de l’Olivier. Roman énorme dans son ambition, il nous fait passer de Grozny agonisante à l’entrée des nazis en Ukraine, de la guerre en Sierra Leone à la mort de Staline, du 11 septembre vu par Poutine au massacre de Babi Yar. Un reporter de guerre tente de reconstituer l’histoire de sa famille en racontant les désastres de son siècle. Un livre qui vous empoigne et ne vous lâche plus.Martine Abat : rencontre avec le photographe iranien Abbas Suite aux attentats du 11 septembre 2001, le photographe entreprend un voyage dans le monde islamique. A travers seize pays, de Jakarta à Istanbul, de Zanzibar à Bagdad, en passant par Sanaa et Jérusalem, ses images, accompagnées de son journal, témoignent de l'incertitude et de la peur face à la menace djihadiste, mais aussi des lueurs d'espoir. Abbas publie « Au nom de qui ? Le monde musulman après le 11 septembre » aux éditions du Pacifique. Le magazine Polka publie aussi quelques unes de ses photographies dans son dernier numéro. On peut voir les photos d’Abbas encore ce week end au festival de photoreportage Visa pour l’image à Perpignan et puis une exposition à l’agence Magnum à Paris commence demain vendredi (19 Rue Hegesippe Moreau, dans le 18ème).

programmation musicale

Madeleine Peyroux

River of tears ### M

Le roi des ombres ### liens

L'agence Magnum

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.