Martine Boyer-Weinmann est ce soir l'invitée de l'Humeur Vagabonde pour "Vieillir, dit-elle : une anthropologie littéraire de l'âge" paru aux éditions Champ Vallon le 17 janvier 2013

Vieillir, dit-elle : une anthropologie littéraire de l'âge
Vieillir, dit-elle : une anthropologie littéraire de l'âge © Champ Vallon

Il y a trois ans, pour son 90è anniversaire, Benoîte Groult avait consenti à laisser son vélo chez elle pour venir parler à France Inter. Parler du grand âge, ressenti comme un embarras bien agaçant qui l’avait récemment conduite à devoir renoncer au ski et à la voile. Libre, gaie, combative, engagée, et volontiers provocatrice comme toujours, l’auteur d’un best seller sur la fin de vie intitulé « La touche étoile » publié en 2006, semblait juste désolée que son corps ne parvienne plus à suivre sa tête. Vieille, oui, certes je le suis maintenant disait-elle. Mais ce n’est pas une raison pour renoncer à la vie. Et l’écrire était comme une revanche sur l’irréversible.

Aujourd’hui que l’âge, celui des seniors comme on dit, est devenu un marché, de nombreux ouvrages pseudo savants paraissent régulièrement pour distiller conseils, analyses et récits complaisants. Mieux vaut, mille fois, lire de bons livres ! Virginia Woolf, Simone de Beauvoir, Hélène Cixous, Annie Ernaux, Nuala O’Foalain, Dominique Rolin, Joan Didion, et tant d’autres ont écrit tout ce dont nous avons besoin pour nous sentir moins seules devant ce qui demeure une épreuve, mais qu’il n’est pas sans intérêt de savoir affronter avec grâce. Martine Boyer-Weinmann enseigne la littérature du XXè siècle à l’université Lyon2. Elle était donc bien placée pour rédiger ce joli essai intitulé « Vieillir, dit-elle » anthropologie littéraire de l’âge à travers les pages de femmes écrivains.

Le résumé du livre

Une réflexion sur la vieillesse au féminin, à travers la relecture des textes de Beauvoir, Huston, Ernaux, O'Falain, etc.

Le reportage de Judith Soussan avec le chorégraphe et danseur Dominique Dupuy

En février dernier, Dominique Dupuy interprétait sur scène Actes sans paroles de Samuel Beckett, à Chaillot. Dans les années 1950, lui et son épouse Françoise furent parmi les pionniers de la danse moderne en France. Aujourd'hui, à plus de 80 ans, ils continuent à danser et 0 enseigner la danse, à réfléchir et écrire sur elle. J'ai rencontré Dominique Dupuy chez lui pour un doux dialogue sur l'âge, la vie, sur ce que signifie danser encore.

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/04/ec094edc-a2b1-11e2-a0a6-782bcb6744eb/640_sagesse-du-danseur.jpg" alt=""La sagesse du danseur"" width="400" height="779" />
"La sagesse du danseur" © Jean-Claude Béhar Editions

Dominique Dupuy, La sagesse du danseur (J-C Béhar, 2011)

Né en 1930, Dominique Dupuy est engagé dans la compagnie de Jean Weidt en 1946 où il fait la rencontre de sa femme Françoise avec laquelle il ne cessera dès lors de travailler. 65 ans de danse en partage, dans le spectacle, la pédagogie, la recherche et... l'écriture ?Etant l'un des fondateurs des Ballets modernes de Paris, compagnie dédiée à la recherche chorégraphique, Dominique Dupuy évoque ici les raisons qui l'ont poussé vers la danse. Il relate sa propension aux larmes, les pleurs qu'il transpose depuis soixante-dix ans dans ses gestes et dans les mouvements de son corps.-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Une danse à l'oeuvre"
"Une danse à l'oeuvre" © Centre National De La Danse

Dominique et Françoise Dupuy, Une danse à l'oeuvre (CND/Scène nationale de la Roche sur Yon, 2002)

Avant-propos d'Hanna Halprin. Rassemblés selon cinq thèmes, essentiels et récurrents, du parcours de Françoise et Dominique Dupuy : « La danse en actions », « L’acte de danser », « Transmettre », « Entre mémoire et oubli » et « Adresses », des textes, anciens ou plus récents, singuliers, constituent la première partie de l’ouvrage. Conçus en leur temps pour une prise de position en direct, au présent, et non pour un témoignage différé, au futur, ils renvoient à des lieux, à des conjonctures et sont émaillés de documents iconographiques, principalement de photographies. Dans une seconde partie, de courts textes écrits aujourd’hui évoquent le parcours de Françoise et Dominique Dupuy. Acteurs et témoins à la fois, peut-être derniers témoins aujourd’hui de ce périple d’hier aux multiples péripéties, ils nous livrent ici un précieux témoignage.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.