[scald=9687:sdl_editor_representation]Que ce soit derrière un micro ou dans les pages de ses livres, Colette Fellous exerce en fait le même métier, celui de magicienne. Celui qui consiste à faire se lever en nous les souvenirs, les rêves, les sentiments que l'on croyait oubliés, avec leur odeur d'été, leur douceur amère, leur parfum fugace comme celui qui jaillit d'un vieux falcon oublié au fond d'un tiroir. Dans son dernier roman "Plein été" paru chez Gallimard, Colette Fellous revient, bien sûr une fois encore en Tunisie. Celle de l'été 1958, après lequel sa vie n'eut plus jamais le même goût. Passé toujours prêt à jaillir par les interstices du présent.Martine Abat : Depuis mercredi dernier, dans certaines familles juives on fête Hanouka, la fête des lumières où chaque soir, pendant 8 jours, on allume une bougie de plus sur la Ménorah, le chandelier à huit branches. C'est l'occasion un soir de la semaine de se retrouver en famille, de s'offrir des cadeaux. Zacharie, qui a 12 ans, nous explique ce qu'on célèbre exactement à cette époque, puis on ira retrouver Eva dans sa cuisine, pour la préparation des beignets tradionnels de Hanouka.

programmation musicale

Bernard Lavilliers

Solitaire ### Hardy et Souchon

Soleil ### Moriarty

Jimmy

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.