pour son téléfilm pour France 3 La Fin de la Nuit , libre adaptation du roman__ de François Mauriac, présenté en compétition officielle du FIPA les 20 et 22 janvier prochains.

Affiche du FIPA 2016
Affiche du FIPA 2016 © FIPA 2016 / FIPA 2016

Marie, une très jeune fille, débarque à l’improviste, à Paris, chez sa mère, Thérèse, qu’elle n’a vu que de loin en loin depuis quinze ans.

Elle a quitté la propriété familiale dans les Landes, où elle étouffe, dans l’espoir de retrouver un jeune homme dont elle est amoureuse et que sa famille, imbue de son rang social, ne veut pas qu’elle fréquente.

Marie espère trouver auprès de sa mère appui et protection, pensant que celle-ci a, autrefois, comme elle aujourd’hui, fui cette existence conventionnelle et hypocrite.

Thérèse tente de lui faire comprendre que la raison de son départ forcé était, en fait, bien différente : elle a fait de la prison après avoir tenté de tuer son mari.

Mais la famille a préféré ne pas déposer plainte et étouffer l’affaire par peur du scandale.

Thérèse, qui a dû renoncer à tout lien avec sa fille, vit recluse et sa santé, tant physique que mentale, est fragile.

C’est généralement à l’adolescence qu’on lit les romans sombres et cruels de François Mauriac parmi lesquels Thérèse Desqueyroux est sans doute le plus connu. Ce personnage de femme engluée dans l’ennui et la solitude morale, qui tente d’empoisonner lentement son mari pour échapper à leur face à face asphyxiant, a poursuivi longtemps l’écrivain.

Il s’était inspiré de l’histoire de Blanche Canaby, jugée en 1906 à Bordeaux, son mari ayant témoigné en sa faveur.

Dans les années 1930, Mauriac publiera trois nouvelles dans lesquelles il mettra encore en scène Thérèse Desqueyroux. L’une d’elles, La Fin de la Nuit , raconte ses retrouvailles avec Marie, sa fille, et sa passion dévastatrice pour le jeune homme que celle-ci lui a présenté.

C’est ce texte que Lucas Belvaux a choisi de porter à l’écran, avec Nicole Garcia dans le rôle de Thérèse et Louise Bourgoin dans celui de Marie.

Jacques Fieschi en signe le scénario. Tous deux ont transposé l’action dans la France d’aujourd’hui, et le garçon dont les deux femmes sont éprises, interprété par Amir el Kacem, est un jeune étudiant maghrébin.

Lucas Belvaux est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde.

http://www.fipa.tv/

Le reportage d'Elsa Daynac

Rencontre avecDidier Decoin Un homme aux multiples casquettes : Il est écrivain, scénariste, et président du FIPA LeFestival International de Programmes Audiovisuels où sera programmé la semaine prochaine La Fin de la Nuit de Lucas Belvaux. Et oh, quel hasard, quelle coïncidence, Lucas Belvaux a adapté un de ses romans : Est-ce ainsi que les femmes meurent qui devint sous sa caméra : 38 Témoins . FIPA, Du 19 au 24 janvier, à Biarritz

L'Humeur Vagabonde recommande aussi

Le documentaireQuand la caravane reste de la réalisatrice Stéphane Mercurio également présenté au FIPA le 20 janvier prochain et diffusé sur Arte le 19 février

Résumé du film : "C’est un petit camping de campagne accroché à ses rêves. Comme dans tous les campings, les vacanciers s’y ébattent tels des étourneaux à la belle saison et se retirent pour l’hiver, abandonnant les habitants. Travailleurs à la poursuite d’un emploi, retraités au bord du gouffre, divorcés en mal de lien social…

Ici, ils font contre mauvaise fortune bon cœur.

Au camping du Large , ils se fabriquent un petit éden de pétanques, d’apéros et de coups de main. De rêves, aussi, bien plus grands que leur caravane".(site FIPA 2016)

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.