[scald=9245:sdl_editor_representation]Un pinocchio alangui sur des traversins, des morceaux de corps d'une géante emprisonnés dans de grands filets à provisions qui tombent du plafond, des animaux empaillés et habillés, des ex votos griffonnés mi chromos mi photos personnelles, de la laine détricotée retenant des fragments de vie quotidienne, une immense voile rouge animée d'une palpitation intime et hypnotique, des peluches éviscérées, des broderies de jeune-fille mal élevée, des pantins désarticulés suspendus à une machinerie brinquebalante... On rêve, on a peur, on rit, on sourit, on se souvient de la vie qui passe, on écoute les commentaires des visiteurs, on est remué jusqu'au fond de l'âme, pas de doute, il y a de l'Annette Messager dans l'air. C'est au Centre Pompidou, plus familièrement dénommé Beaubourg, jusqu'au 17 septembre qu'Anntte Messager expose trente ans d'oeuvres impertinentes, provocantes, tendres et cruelles, dérengeantes et formidablement fraternelles. Les enfants s'y promènent avec familiarité, les adultes en ressortent avec une plaie au coeur, comme dans la chanson. Exposition "Les messagers " Centre Pompidou jusqu'au 17 septembre. Catalogue en coédition Centre Pompidou/éditions Xavier Barral.Sophie Joubert :rencontre avec des visiteurs de l'exposition.

programmation musicale

Jil Kaplan

De toutes petites choses ### Ayo

Help is coming

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.