[scald=10255:sdl_editor_representation]Pour Florence Delay, la poésie est indissociable de la vie. Celle de l'Espagne occupe, depuis ses quinze ans et la découverte de Garcia Lorca, la première place dans l'amour entier qu'elle porte à cette terre, ses jardins et des déserts, ses arènes et ses Gréco, son siècle d'Or qui a vu naître tant d'auteurs dont la lecture lui a ouvert l'horizon. Dans son dernier livre paru aux éditions Hermann "Mon Espagne, or et ciel", Florence Delay nous fait l'offrande de ses passions espagnoles.Martine Abat : Le grand auteur espagnol Federico Garcia Lorca n’était jamais entré au répertoire de la Comédie Française. Voilà qui est fait puisque Muriel Mayette, qui dirige le Français, a confié à Vicente Pradal le soin de mettre en scène l’une de ses pièces, "Yerma". Pour Vicente Pradal c’est une première puisqu’il est avant tout un grand guitariste et un compositeur, mais aussi un grand connaisseur de la poésie de Lorca ; il a monté plusieurs spectacles musicaux autour de son œuvre poétique. Et là encore, il s’autorise des échappées musicales. Chaque fois que Lorca intègre dans sa pièce des poèmes, qui sont comme les moments où Yerma est perdue dans ses pensées, Vicente Pradal les met en musique et les fait chanter, en espagnol. "Yerma", c’est l’histoire d’une femme qui vit dans un petit village andalou, et qui après plusieurs années de mariage, n’arrive toujours pas à avoir d’enfant. Cette pièce écrite en 1934 a eu tout de suite en vif succès en Espagne, alors que l’extrême droite, qui finira pa

programmation musicale

Buika

La falsa Moneda ### Daphne

Les Phénix ### Estrella Morente

Volver

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.