pour son livre Une Traversée de Paris aux éditions du Seuil et sa préface du livre Montmartre du plaisir et du crime , de Louis Chevalier aux éditions La Fabrique

Une Traversée de Paris
Une Traversée de Paris © Editions du Seuil

Balzac, infatigable promeneur parisien, l’a proclamé : «Flâner est une science, c’est la gastronomie de l’œil ».

Car si chacun peut marcher dans la capitale en notant ses curiosités architecturales, il y faut, pour comprendre la géographie secrète de cette ville, un gros bagage historique, évidemment, mais aussi, et peut-être surtout, littéraire.

Dans Balzac donc, et dans Flaubert, Hugo, Eugène Sue, dans Zola comme dans Nerval et Baudelaire, Paris vit, s’enflamme, meurt, change.

Eric Hazan, lorsqu’il a publié en 2003 le merveilleux L’Invention de Paris , disait avoir accumulé son savoir grâce à ses lectures, ses promenades, et au fait d’avoir publié de formidables auteurs comme Jean-Pierre Babelon, François Loyer ou Jean-Louis Cohen.

A cela s’ajoute chez lui la connaissance intime de l’histoire politique agitée d’une ville dont les accès de colère ont modifié le cours de l’Histoire.

Déambuler dans la ville sur ses pas c’est entendre la voix de Mirabeau vers la rue St Honoré, la fusillade de juin 1832 à l’église St Merri, croiser Blanqui dans l’île de la Cité et marcher sur les corps des Communards au Père Lachaise.

Eric Hazan revient donc aujourd’hui avec deux livres. Editeur, il publie aux éditions La Fabrique la réédition d’un merveilleux livre de l’historien Louis Chevalier, Montmartre du plaisir et du crime paru en 1977 et dont il signe la préface.

Ecrivain, maintenant qu’il a pris goût à l’écriture dans cette troisième vie qu’il mène avec l’ardeur d’un jeune homme après la chirurgie et l’édition, il signe au Seuil Une traversée de Paris d’Ivry au sud jusqu’à St Denis au nord. Promenade érudite et politique dans laquelle affleurent ses propres souvenirs d’enfant avant-guerre, de jeune médecin enchaînant les gardes de nuit dans les hôpitaux du nord de la capitale alors que la guerre d’Algérie se joue aussi dans les quartiers autour de Maubert et de La Chapelle où vivent les travailleurs Algériens.

Comme d’habitude de petits dessins à la main précisent les cheminements d’hier sous le bitume d’aujourd’hui et les personnages de fiction y croisent les héros de l’histoire du peuple de Paris.

Eric Hazan est, ce soir, l’invité del’Humeur Vagabonde.

Montmartre du plaisir et du crime
Montmartre du plaisir et du crime © La Fabrique éditions

Le reportage d'Elsa Daynac

Géographie subjective avec Catherine Jourdan

Catherine Jourdan , psychologue et artiste mène depuis plusieurs années un projet documentaire cartographique. Son nom ? La géographie subjective.

Carte Charleroi
Carte Charleroi © Géographie subjective / Géographie subjective

Une carte subjective est une carte d’un lieu élaborée par un groupe d’habitants,

Au départ, il y a une feuille blanche, Et puis dessus apparaissent des traits, des dessins, des frontières, des souvenirs, des trous noirs, et des respirations.

J’ai été assister à la première journée d’un atelier avec les femmes de la commune d’Anderlecht, à l’ouest de Bruxelles.

Ces femmes appartiennent tous au même groupe de femme « apprenante de français ».

Accompagnées de leurs professeurs de français, Aminata, Fatia, Yamina, Fatima, Kadia, Alima et Nora établissent leur carte d’Anderlecht,

Et nous offrent leur vision sur leur ville. Il y aura le canal parce qu’il rappelle le Maroc, il y aura le marché où tout est moins cher, il y aura l’école des enfants, et l’arrêt de métro qui permet d’aller voir ailleurs.

Et c’est ainsi qu’une carte subjective nait…

http://www.geographiesubjective.org/Geographie_subjective/Geographie_subjective.html

Les archives de l'INA et les extraits sonores

Louis Chevalier : Le crime que représente la disparition du Paris ancien

A voix nue- 1991 Jean Lebrun

__

Extrait du film : La traversée de Paris de Claude Autant-Lara, 1956.

Les liens

Les éditions du Seuil

La Fabrique Editions

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.