photo2
photo2 © Radio France
_Necropolis 1209_ (Editions Métailié). En réalisant , en 2005, son film sur le mur de séparation érigé par les israëliens, Simone Bitton avait été très troublée par cette réflexion d’un kibboutznik qui constatait, désabusé, que son pays souffrait à l’évidence d’un syndrome d’enfermement. S’enfermer soi même après avoir enfermé les autres comme seul remède à la peur… Mais aujourd’hui n’est ce pas le monde occidental dans son entier qui rêve de s’enfermer à double tour pour ne pas voir ni entendre l’autre, l’étranger, l’intrus, celui qui demande un petit bout de notre gateau ? Santiago Gamboa, lui, est un écrivain hors les murs. Colombien, certes, mais qui a trouvé ses mots ailleurs : Madrid, où il obtient une licence en philologie, Paris où il sera plongeur dans un restaurant coréen, et journaliste à RFI, Pékin où il va écrire un livre sur le voyage, New Delhi où il sera nommé conseiller culturel à l’ambassade de Colombie. Aujourd’hui c’est à Rome qu’il a choisi de vivre et d’écrire. Son dernier roman, Necropolis 1209, est paru voici peu aux éditions Métailié. Livre noir et drôle, aux accents kafkaiens, traversé de voix diverses comme autant de récits autonomes qui se rassemblent dans un même roman. Necropolis nous emmène dans un étrange congrès international des biographes et de la mémoire qui se tient dans une Jérusalem fantasmagorique, ville en guerre où les bombes explosent tandis que les avions pilonnent les quartiers voisins. Virtuosité du style, originalité de l’inspiration, cela donne à l'arrivée un formidable roman. Santiago Gamboa est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde. ### **reportage** Grégoire Louis:l'inauguration des Belles Etrangères à la BNF, douze écrivains colombiens sont présentés au public.Du 8 au 20 novembre 2010, le Centre National du Livre invite douze écrivains de Colombie représentant la diversité de sa production littéraire : poètes, romanciers, essayistes. Le choix des auteurs a été réalisé avec Annie Morvan, conseillère littéraire auprès du CNL pour cette édition colombienne des Belles Étrangères.Conçues et organisées par le Centre National du Livre depuis 1987, Les Belles Étrangères favorisent la découverte de littératures étrangères ou d’auteurs encore peu connus en France et accompagnent la politique d’aide à la traduction, à la publication et à la diffusion menée par le Centre National du Livre. Le principe repose sur l’invitation, en novembre de chaque année, d’un groupe d’écrivains d’un même pays ou d’une même aire linguistique, et l’organisation d’une série de rencontres, pendant deux semaines, dans toute la France, avec des librairies, des bibliothèques, des universités, des théâtres et des associations culturelles, partenaires du Centre National du Livre. ## Les liens [Les Belles Etrangères](http://www.belles-etrangeres.culture.fr/)
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.