[scald=9499:sdl_editor_representation]En 1967, pour le cinquantième anniversaire de l'arrivée au pouvoir de Clémenceau en pleine guerre, l'heure était évidemment davantage aux louanges qu'aux critiques. Georges Wormser, l'un de ses derniers collaborateurs, a été aussi celui qui a le plus fidèlement taillé dans le marbre des superlatifs la statue du Tigre pour les générations à venir reconnaissantes. Mais il est vrai que si Clémenceau n'avait pas que des qualités, il possédait une vision politique, une force de conviction, un idéal social chevillé au corps et une stature qui le met encore aujourd'hui bien au-dessus du politique ordinaire. Vingt ans après la monumentale biographie de Jean-Baptiste Duroselle, Michel Winock nous livre son "Clémenceau" tout juste publié chez Perrin. Pas de révélation inattendue, mais un angle d'analyse qui ne peut qu'attirer l'oeil du lecteur du lecteur en quête de repère et de sens dans un paysage politique dévasté. Fils des principes révolutionnaires, laïc farouche, patriote et anticolonialiste, pour les réformes sociales mais contre le collectivisme, Clémenceau, nous déclare tout net son biographe, devrait inspirer la gauche d'aujourd'hui.Sophie Joubert : Les prédateurs, film de Lucas Belvaux, diffusé les lundi 15 et 22 octobre à 20h50 sur Canal Plus. C’est très rare et il faut le saluer, qu’une chaîne de télévision s’attaque à une affaire aussi contemporaine et brûlante que l’affaire ELF, sans modifier les noms des protagonistes. Ce qu’avait fait par exemple Claude Chabrol dans l’ivresse du pouvoir, le film était un peu caricatural. « Les prédateurs » se range dans la catégorie fiction et pourtant tout est vrai, ou presque. L’exercice était très acrobatique d’abord parce qu’il fallait démêler tous les fils de cette histoire, c’est réussi : on ne lâche pas une seconde et on a l’impression de tout comprendre. Le deuxième pari était de faire prendre un peu de hauteur à cette affaire, ne pas se contenter du petit bout de la lorgnette, les scénaristes Jacques Maillot et Anne Louise Trividic, aidés du journaliste Mathieu Aron se sont concentrés sur les relations avec l’Afrique, le financement des partis politiques et bien sûr les relations

programmation musicale

Keren AnnaIn your back

The Divine comedy

Everybody Knows

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.