[scald=10353:sdl_editor_representation]Jacques Bonnaffé interprète "L'Oral et Hardi" du 12 septembre au 4 octobre, à la Maison de la poésie. Textes de Jean-Pierre Verheggen. Jean-Pierre Verheggen, paladin de la belgitude, est une sorte d'ogre de la langue : il l'ingurgite, la bouffe, la régurgite dans des textes foutraques et déjantés, parfois taillés au crideau, souvent débraillés, pleins d'une inventivité verbale sidérante, rebondissant de jeu de mots en lapsus désopilants, violents et généreux comme l'homme lui-même. Lui qui se dit étrangement "languedicapé de naissance", pratique la poésie comme art brut, comme une incantation magique, comme une bouée lancée à celui qui se noie. Depuis de longues années Jean-Pierre Verheggen et Jacques Bonnaffé cheminent de conserve pour la plus grande gloire de ce parler inventif et chaloupé, ch'ti pour l'un, bas wallon pour l'autre. Celui-là écrit, celui-ci empoigne les textes pour en faire des spectacles, sans que l'on ne puisse plus distinguer qui est à l'origine de quoi. Demain vendredi va reprendre à la Maison de la poésie à Paris "l'Oral et Hardi", une "allocution poétique" de Verheggen, conçue, mise en scène et interprêtée par Bonnaffé qui tourne depuis un an avec un succès mérité.Caroline Ostermann : visite de la Maison de la Poésie.

programmation musicale

Gotan Project

Une musica brutal ### Mark Ronson et Amy Whinehouse

Valérie ### Anis

Rodeo bld ### liens

La maison de la poésie

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.