photo2
photo2 © Radio France
Pour « L’épopée de Gilgamesh » CD DVD nouvelle version enregistrée à l’Institut du Monde Arabe en 2011-04-12 Jean Bottero, historien disparu en 2007, fut l’un des meilleurs connaisseurs de la Mésopotamie ancienne, assyriologue, traducteur, avec René Labat, du Code d’Hammurabi.Dominicain, connu pour être un spécialiste des sources de la Bible, il fut suspendu par sa hiérarchie pour avoir refusé d’attester de l’historicité de la Genèse et contraint de revenir à l’état laïc comme directeur de recherches au CNRS. Ayant traduit l’histoire de Gilgamesh, la première épopée de l’histoire de l’humanité apparue environ 5000 ans avant Jesus Christ, dans laquelle le récit du Déluge existe déjà tel que la Bible nous le rapporte, il estimait impossible de faire passer le dogme avant la réalité des faits. Sumer, Babylone, Assyrie et Proche Orient, chaque peuple, chaque civilisation a enrichi l’épopée de Gilgamesh, l’un des rois d’Uruk, au fil du temps jusqu’à en faire un récit mythologique dans lequel les grecs, les romains comme les trois monothéismes ont pioché. Abed Azrié, musicien et chanteur venu de Syrie, l’a mis en musique avec des musiciens et des instruments d’orient et d’occident. Une nouvelle version de ce chant majestueux et envoutant a été enregistrée en 2011 à l’institut du Monde Arabe à Paris. Distribué par Harmonia Mundi le CD plus un DVD est désormais en vente sous le label Doumtak. ### **reportage** Martine Abat : rencontre avec Souad AslaLes spectateurs de Nanterre ont pu voir sa générosité sur scène la semaine dernière lors de son concert à la Maison de la Musique de Nanterre pour le festival Planète Musiques, Souad Asla vient du Sud Algérien de la région de Béchar aux confins du Sahara. Une région au carrefour de l’Afrique noire et du Maghreb, et qui donc musicalement a connu de nombreuses influences. Souad Asla a travaillé pendant plusieurs années avec celle que l’on surnomme « la rockeuse du désert », la célèbre Hasna El Becharia, native de la même région qu’elle et qui continue la tradition de la musique Gnawa. Souad a la même voix roque et vibrante que Hasna. Mais elle, elle a quitté l’Algérie, elle s’est frottée au rock, au reggae et cela se sent dans ses compositions. Dans ses textes on trouve un hommage au Sahara, mais aussi à tous ceux qui le traversent pour s’embarquer sur des rafiots en espérant une vie meilleure de l’autre côté de la mer.Souad Asla n’a pas encore enregistré de disque mais il faut la voir sur scène, elle est très généreuse et emporte le public avec elle. Prochains concerts le 13 mai à Rouen et le 21 juillet à Port Saint-Louis du Rhône. Elle anime aussi des ateliers de chants traditionnels du sud algérien à la Maison de la Musique de Nanterre. ## Les liens [Le site d'Abed Azrié](http://www.abedazrie.com/)
Les références
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.