pour son ouvrage Quelques collectionneurs publié chez Flammarion

et

pour une exposition des dessins du livre à la Galerie Saint Honoré Art Consulting - 346, rue St Honoré à Paris - jusqu’au 20 décembre

Pierre Le Tan - Quelques collectionneurs
Pierre Le Tan - Quelques collectionneurs © Flammarion

Collectionner, apparemment rien de plus simple à comprendre. Les enfants collectionnent, les images, les figurines, les poupées. Puis s’en lassent avant de passer, devenus grands, à des objets qui signaleront leur statut social, leurs hobbies, leur forcément bon goût. Et, ensuite, pour les plus riches, collectionner deviendra, en plus, l’un des plus sûrs moyens de s’enrichir davantage.

En fait, rien dans ce genre d’activité n’a vraiment d’intérêt pour qui aime à observer l’infini mystère du comportement de ses semblables. Seul le véritable collectionneur est fascinant. Celui qui traque sans trêve l’objet qu’il n’a pas encore, sans lequel, il le sait, sa vie manque d’oxygène et de saveur. Celui, aussi, qui aime juste vivre au milieu de ses possessions, pendant des années, avant de s’en séparer un jour, d’un coup, pour en chercher d’autres. Pour reprendre la quête, avec la même ardeur, qui n’est pas exempte d’une certaine mélancolie, parce qu’il sait qu’il ne pourra jamais assouvir cet amour fou qui l’habite.

Pierre Le-Tan est ce genre de collectionneur. Il accumule tableaux, sculptures, tapis, livres, mais aussi coquillages, débris, tessons, bribes, comme des signes précieux venus de temps révolus et qui auraient gardé l’empreinte des regards et des mains qui les ont caressés autrefois.

Pierre Le-Tan est aussi le plus illustre des dessinateurs inconnus. Tout le monde a vu, un jour, l’un de ses dessins sur une affiche ou une publicité, des Galeries Lafayette ou de Gucci, une couverture de magazine, comme le New Yorker ouVogue , ou de livre, comme ceux de Patrick Modiano, son ami. Les plus chanceux ont pu voir la formidable rétrospective de son œuvre en 2004 au musée National d’Art Moderne de Madrid.

Pierre Le-Tan écrit aussi, comme il dessine, avec délicatesse, humour, mélancolie et une infinie élégance. Son dernier livre intitulé Quelques collectionneurs est paru chez Flammarion. Et il vous reste quelques jours pour aller voir les dessins qui l’illustrent à la Galerie Saint Honoré Art Consulting à Paris, qui les expose jusqu’au 20 décembre.

Pierre Le-Tan est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde.

Le reportage de Martine Abat

Recontre avec Alain Weill

Alain Weill est l’un des collectionneurs évoqué dans le livre de Pierre Le Tan. Il habite dans un ancien garage de réparation de voitures, au fond d’une cour pavée du 18ème arrondissement de Paris. C’est là qu’il vit, travaille et accumule ses trouvailles. Des tableaux, des dessins, des statuettes africaines, un macchabée en plastique gonflable, des masques de Ben Laden ou Georges Bush, et de nombreuses affiches...Car, il est expert en affiches et il les collectionne aussi. La visite commence par les toilettes d’Alain Weill, tapissées d’affiches.

Alain Weill - L'affiche art deco - Hazan
Alain Weill - L'affiche art deco - Hazan © Hazan / Alain Weiill

Alain Weill vient de publier L’affiche Art déco aux éditions Hazan

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.