[scald=8939:sdl_editor_representation]Cette histoire-là, personne ne l'a oubliée : le 12 août 2000 le sous-marin Koursk, fleur de la flotte russe, est victime d'un accident lors de manoeuvres en Mer de Barents. Très vite on apprend qu'une poignée de survivants a été repérée à l'arrière du bâtiment. L'aide des occidentaux ayant été refusée par Vladimir Poutine, le monde entier stupéfait comprend que ces hommes vont être sacrifiés à la raison d'Etat. Accident, sabotage ou torpille américaine, les marins du Koursk ne pourront pas livrer leur version d'un naufrage qui tombe mal pour le président russe. Après "La malédiction d'Edgar" qui, en 2005 nous avait fait entrer dans la vie intime de l'ogre Hoover, indéboulonnable patron du FBI de 1924 à 1972, c'est en russie que Marc Dugain nous entraîne aujourd'hui avec "Une exécution ordinaire" tout juste paru chez Gallimard. Dans le naufrage du Koursk, rebaptisé Oskar, disparaît Vania Altman, petit-fils d'Olga, une urologue magnétiseuse que Staline consultait en secret les derniers mois de sa vie. Racontée par Pavel, fils d'Olga, leur histoire familiale, absurde et tragique, illustre ce que fut, du petit père des peuples à l'actuel occupant du Kremlin, la continuité d'un pouvoir paranoïaque pour lequel la vie humaine n'est rien.Caroline Ostermann : rencontre avec la journaliste russe correspondante de presse à Paris Joulia Kapoustina pour évoquer l'état d'esprit des russes face à la politique de Vladimir Poutine.

programmation musicale

Arcade Fire

Keep the car running ### David Delabrosse

L'étoile du Nord

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.