Frédéric Pajak est ce soir l'invité de l'Humeur Vagabonde pour "Manifeste incertain"et"L’immense solitude"parus aux éditions Noir sur blanc ainsi quepour « Les Cahiers Dessinés » catalogue des dix ans (éditions Buchet Chastel).

"Manifeste incertain"
"Manifeste incertain" © Editions Noir sur blanc

« L’immense solitude » de Frédéric Pajak, parue pour la première fois en 1999 aux éditions Noir sur Blanc a, depuis lors, fait l’objet de quatre rééditions remaniées, la dernière en 2011. Comme pour la quasi-totalité des vingt livres publiés par lui en 34 ans, il s’agissait de textes accompagnés de dessins en noir et blanc, réalisés à la plume et à l’encre de chine . Comme pour les précédents, Pajak y mêlait intimement sa propre histoire à celle des artistes et écrivains qui accompagnent sa rêverie créatrice depuis toujours. Pour « L’immense solitude », c’étaient Nietzsche et Pavese , tous deux orphelins de père, mélancoliques et dépressifs, obsédés par l’idée de la mort, dont il a cotoyé les ombres sous le ciel de Turin.

Aujourd’huij, c’est aux pas hésitants d’un autre solitaire fulgurant qu’il attache les siens : Walter Benjamin, à qui est dédié son dernier et magnifique ouvrage « Manifeste incertain. Tome 1 » récemment paru aux éditions Noir sur Blanc. On y croise aussiBeckett et Bram Van Velde, Baudelaire, Adrienne Monnier, Céline et Aragon , tandis que l’Europe, où erre Benjamin l’intranquille, couve aveuglément l’alien nazi. Au milieu d’eux, Pajak se souvient. Egalement responsable éditorial des « Cahiers Dessinés » qu’il a fondé il y a dix ans, il publie quatre nouveaux ouvrages pour cet anniversaire, parmi lesquels un recueil de dessins de Chaval qu’il a préfacé .

Le résumé de "Manifeste incertain. Tome 1"

En 1940, W. Benjamin se suicide à Port-Bou. 40 ans plus tard, un attentat à la gare de Bologne fait 80 morts et plus de 200 blessés. Dans un bar, deux jeunes néofascistes s'en réjouissent. Ce roman qui évoque à la fois le destin de Benjamin dans l'Europe en crise de l'entre-deux-guerres et celui de ces deux jeunes à la fin des années 1980, offre un portrait esthétique et politique du XXe siècle.Dernière parution le 18 octobre 2012__ ### Le résumé de "L'immense solitude"

"L'immense solitude"
"L'immense solitude" © Editions Noir sur blanc

En cherchant des rapprochements entre Nietzsche et Pavese, l'auteur pénètre dans leur drame intime, dans les blessures inguérissables de leur enfance. Il met en scène les derniers instants tragiques qui les conduisirent à la folie et à la mort, quand à Turin, Nietzsche perd la raison, à l'âge de 44 ans, et quand Pavese se suicide, également à Turin, à l'âge de 42 ans.Dernière parution le 1er septembre 2011 ### Le reportage de Flora Bernard

Les liens

Tous les cahiers dessinés

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.