A l'occasion de la parution de "Troisième personne" paru chez P.O.L., Valérie Mréjen est l'invitée de l’Humeur vagabonde

Cela semble très simple, et tellement évident. D’ailleurs, c’est comme cela depuis la nuit des temps, pas de quoi en faire toute une histoire. Un jour, comme prévu, le couple va donner naissance à un enfant. Les médecins et les sages-femmes ont tout bien expliqué. La pile de livres d’experts a été consciencieusement épluchée. La mère et les copines ont raconté. Et pourtant, dès les premiers pas hors de la maternité, c’est l’inconnu. Les décors familiers semblent avoir changé, la façon dont les autres nous voient n’est plus la même, notre vie, telle que nous l’avions construite, a carrément implosé. L’enfant, cette troisième personne qui, instantanément, occupe toute la place, ébranle nos certitudes, oblige à revoir nos priorités, et nous laisse à nu, ramené à notre humanité première. Emerveillement, panique, épuisement, bonheur et stupéfaction s’entrechoquent. Et un jour nous nous posons la question : c’était comment la vie avant ce tsunami ?

Depuis longtemps nous suivons l’itinéraire singulier de Valérie Mréjen à travers ses livres, ses documentaires et ses petites vidéos troublantes qui relèvent les mille absurdités et cruautés de nos vies. Depuis son premier récit, « Mon grand père » paru en 1999 chez POL, elle nous avait habitués à recevoir, de temps à autre, des nouvelles de sa propre famille, relatées d’une plume tranchante mais étrangement dépassionnée. Aujourd’hui, même si son dernier livre, « Troisième Personne » est sous titré roman, c’est bien de son expérience de jeune mère qu’il est question. Comme une sorte de journal en désordre, de courtes notations sans chronologie rendent compte de la violence des sentiments, des perceptions, des expérimentations qui ont envahi le père et la mère de l’enfant. Ici rien de dur, pas d’ironie, juste un immense étonnement et une curiosité d’entomologiste pour les changements survenus chez eux. « Troisième personne » paru chez POL est un petit livre débordant de vie, d’humour et d’intelligence. A mettre entre toutes les mains.

A lire également : La femme brouillon d' Amandine Dhée. aux éditions La contre allée

Lectures d'Aurélie Charon

Le reportage d'Elsa Daynac:

Rencontre avec 3 petites personnes: Louise 10 ans, Jeanne 4 ans et demi et Alix 5 ans  

La programmation musicale

Valérie June:Astral plane

Simon and Garfunkel :Sound of silence

Albin de la Simone :Le grand amour

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.