[scald=10915:sdl_editor_representation]Doominique Hervieu pour « Good Morning Mr Gershwin ! » au théâtre national de Chaillot jusqu’au 7 février Non George Gershwin n’était pas schizophrène, le matin classique et le soir populaire !Car, qu’il écrive un musical comme« Strike up the band » ou qu’il compose l’opéra « Porgy and Bess », sa musique reste reconnaissable, imprégnée des chants juifs traditionnels de son enfance, amoureuse du blues et du jazz, dynamisée par les danses des années folles, la musique même de l’Amérique, celle de Rhapsody in blue que Woody Allen a si bien filmée avec Manhattan. Qu’on la joue classique, ou jazzy, ou big band, elle demeure toujours scintillante, émouvante, inventive et, surtout, formidablement dansante, même après Fred Astaire et Gene Kelly. Nous avions quitté la compagnie Montalvo-Hervieu en 2007 avec Rameau, nous les retrouvons cette année avec Gershwin. Après avoir monté à Lyon avant l’été l’opéra Porgy and Bess, ils poursuivent avec une suite chorégraphique, « Good Morning Mr Gershwin ! » à voir au Théâtre national de Chaillot jusqu’au 7 février, puis en tournée en France jusqu’en juin. Un spectacle euphorisant et virtuose interprété par 14 danseurs de toutes couleurs, de toutes formations, de tous genres qui nous donnent des fourmis dans les jambes. Martine Abat a interrogé deux de ces danseurs ainsi que José Montalvo. Dominique Hervieu, nouvelle directrice de Chaillot et cofondatrice de la compagnie est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde.Martine Abat : Rencontre avec deux danseurs du ballet, Mansour Abdessadok danseur de hip hop, et Emeline Colonna, danseuse classique. Puis rencontre avec José Montalvo

programmation musicale

Gershwin par Lena Horne

The man I love ### Extrait de Ella Fitzgarld

Strike up the band, Gershwin ### Gershwin

Préludes ### George Gerswin par Dorothy Kristen

Soon ### liens

Le Théâtre Nationale de Chaillot

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.