[scald=12323:sdl_editor_representation]Pour « Ru » éditions Liana Levi 1979, les journaux sont pleins de ces récits terribles : fuyant l’emprise communiste s’appesantissant depuis la victoire du Nord sur le Sud du pays, les vietnamiens s’enfuient par milliers sur des embarcations de fortune, préférant affronter la faim, la soif, les pirates, la mort et les camps de réfugiés , plutôt que vivre sans droits, sans liberté, sans espérance. On les appelle les « boat people ». Les plus chanceux seront accueillis, après des mois dans les camps, aux Etats-Unis, au Canada, et même en France qui, alors, mesurait moins son hospitalité. Kim Thuy avait dix ans lorsqu’elle quitta son pays avec ses parents sur une barque où s’entassaient 200 personnes et où la mort frappait les plus faibles, vieillards, enfants. Après quatre mois dans un camp en Malaisie, la famille part au Canada où il faut apprendre à reconstruire une vie, une langue, une appartenance. Après avoir exercé des tas de métiers, Kim Thuy publie aujourd’hui son premier livre, directement écrit en français. »Ru » qui vient de paraître aux éditions Liana Levi, est un texte poétique, doux et puissant, fragmenté en brefs éclats de mémoire, mêlant, comme dans un kaléïdoscope, des flashes de la vie d’avant à celle d’aujourd’hui. C’est l’histoire d’une renaissance et d’une réconciliation. Celle de Kim Thuy et des siens.Vinciane Haudebourg : Rencontre avec un peintre qui redécouvre son identité vietnamienne grâce à sa peinture. Tran Van Rinh n'est pas né au Vietnam. C'est son père, Vietnamien, qui a ramené d'Indochine la mémoire ... Lui habite dans la campagne normande. Et avec ses pinceaux, il continue le voyage des origines et retrouve ce Vietnam qui ne l'a pas vu naitre mais qui est en lui.

programmation musicale

Dominique A

Nanortalik ### Huong Thanh et N'Guyen Lê

Drifting on the water ### Geoffrey Gurrumul Yunupingo

Wyathul ### liens

Le Site du peintre Tran Van Rinh

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.