pour son livre Nous ne sommes pas nous-mêmes traduit par Sarah Tardy et publié chez Belfond

Matthew Thomas - Nous ne sommes pas nous-mêmes
Matthew Thomas - Nous ne sommes pas nous-mêmes © Belfond / Matthew Thomas

Eileen Tumulty grandit dans le Queens après la guerre.

Ses parents, immigrés irlandais, viennent d’accéder à la nationalité américaine.

Son père, camionneur est le héros du quartier tandis que sa mère, dépressive, noie ses frustrations dans l’alcool.

Eileen, volontaire et intelligente, se jure de grimper dans l’échelle sociale et d’accéder à une vie meilleure. Devenue infirmière, alors qu’elle rêvait de faire médecine, elle va épouser Ed, un scientifique, enseignant et chercheur, qui semble promis à une brillante carrière. Mais Ed n’a pas les mêmes ambitions que sa femme et refuse des postes avantageux pour demeurer avec ses étudiants dans son labo. Leur fils, Connell, n’épouse pas davantage les buts de sa mère qui, peu à peu, s’aigrit, s’endurcit et rejette violemment le métissage progressif du voisinage.

Alors qu’elle s’endette pour acquérir enfin une maison dans un quartier plus bourgeois, Eileen constate des troubles du comportement inquiétants chez Ed qui perd la mémoire et devient inexplicablement agressif. La vie d’Eileen a passé et son beau rêve américain a avorté.

Nous ne sommes pas nous-mêmes , qui vient de paraître chez Belfond, dans une traduction de Sarah Tardy, est un magnifique roman qui décrit, à travers le personnage d’Eileen, et sur soixante années de vie, les rêves et les frustrations de la middle class blanche américaine confrontée à l’endettement, au chômage et à une cohabitation difficile, dans ses quartiers historiques, avec noirs, latinos et asiatiques.

Une œuvre ambitieuse de près de 800 pages qui raconte, à travers l’histoire de cette famille, les transformations de l’Amérique de l’euphorie de l’après guerre à la désespérance du krach boursier.

C’est le premier livre deMatthew Thomas , à peine 40 ans et qui, professeur dans un collège de New York, a mis dix ans à l’écrire. Coup de maître, ce livre est déjà traduit dans une dizaine de langues et son adaptation pour le cinéma est en cours.

Matthew Thomas est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde. Xavier Combe sera notre interprète.

http://www.matthewthomasauthor.com/

http://www.belfond.fr/site/page_accueil_site_editions_belfond_&1.html

Le reportage de Laura Morris

J’ai rencontré un couple qui m’a invitée chez eux pour raconter le malheur qui l'a frappé et qui a bouleversé leur vie. Le mari, un homme aimable à la poignée de main ferme, a développé la maladie d’Alzheimer au cours des dernières années.

Elle, petite et un peu fatiguée a partagé avec moi un café autour de cette histoire....

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.