Il y a cent ans, le 12 juillet 1906, Alfred Dreyfus était réhabilité par un arrêt sans équivoque de la Cour de Cassation. Cela faisait sept ans qu'il était rentré de l'île du Diable, brisé physiquement, comme vient de l'évoquer sa fille Jeanne, mais moralement toujours aussi déterminé à faire reconnaître l'injustice et réhabiliter son honneur. L'affaire Dreyfus ne s'achevait pas pour autant : de symptôme sinistre d'une France gangrénée par l'antisémitisme et l'antirépublicanisme, elle était devenue le symbole magnifique d'un sursaut des consciences, du triomphe du droit, de l'importance nouvelle de ceux qui s'appelèrent désormais "intellectuels". Cent ans après, le musée d'art et d'histoire du judaïsme a rassemblé, sur le thème du "combat pour la justice" près de 260 documents, certains totalement inédits, autour de l'Aggaire : lettres manuscrites, affiches, dessins, articles, unes de journaux, photographies, registres de l'administration pénitentiaire, et divers objets personnels ayant appartenu au capitaine Dreyfus. Une exposition à vois jusqu'au 22 octobre, tandis que des projections de films, fictions et documentaires sont encore organisées jusqu'au 14 octobre. Vicent Duclert est historien, professeur, auteur de nombreux ouvrages sur le capitaine Dreyfus notamment de la biographie de référence parue chez Fayard : Alfred Dreyfus, l'honneur d'un patriote et "Dreyfus est innocent ! histoire d'une affaire d'Etat" aux éditions Larousse. Les photos de ce livre sont exposées à Aurillac, au musée d'art et d'archéologie jusqu'au 25 novembre. L'exposition au MAHJ a lieu jusqu'au 22 octobre. Ariel Shweitzer est l'auteur d'un article dans les cahiers du cinéma sorti cette semaine ou comment le cinéma s'est emparé de l'affaire.

Rencontre avec Robert Bober, auteur du documentaire "A la lumière du J'accuse" en 1998 projeté dans le cadre du cycle du MAHJ, qui réagit à quelques éléments de l'exposition.

programmation musicale

Charlelie Couture

S'aimer si ### Alain Souchon

J'aimais mieux quand c'était toi ### Bob Dylan

Someday baby

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.