Idil Biret est née à Ankara. Enfant prodige aux dons exceptionnels révélés par Nadia Boulanger, élève d'Alfred Cortot et de Wilhelm Kempff, elle a poursuivi sa vie et construit une carrière de femme et de musicienne libre, extraordinairement cultivée, à la gourmandise et aux intérêts les plus divers

Idil Biret
Idil Biret © IBA:Idil Biret DR

Mademoiselle Nadia Boulanger était une professeure exceptionnelle qui a formé des dizaines de pianistes virtuoses. Ce qu’elle dit à ses élèves à propos du don, qui ne vaudrait pas grand-chose sans d’autres qualités humaines qu’elle nomme « caractère », est bien sûr une vérité universelle. Mais cela nous fait mieux comprendre ce qui, parfois, nous bouleverse chez certains artistes alors que d’autres, dont la parfaite maîtrise est pourtant évidente, vont nous laisser totalement froids. Et c’est en écoutant parler de leur art Arthur Rubinstein, Wilhelm Kempff ou Alfred Cortot, que l’on entrevoit ce que recouvre ce terme un peu vague de « caractère ».

Idil Biret a travaillé avec ces trois hommes après avoir été l’élève de Nadia Boulanger, séduite par cette enfant prodige arrivée à Paris en 1949 à l’âge de sept ans. Et douée, elle l’était, cette petite fille qui, élevée dans une famille de musiciens à Ankara, a bénéficié d’une loi spécialement adoptée pour lui permettre de sortir de Turquie afin d’aller se former à Paris. 

Tous les prix elle les a eus, tous les succès, elle les a connus, jouant, le plus souvent de mémoire, dans le monde entier, mais revenant toujours à Paris, cette ville où elle a choisi d’habiter. Elle célèbre ces jours-ci ses 70 années de carrière avec un coffret de 130 CD (label Naxos/IBA) regroupant tous ses enregistrements en studio et un unique concert le 16 avril à la salle Gaveau dans le cadre des Concerts de Monsieur Croche

La programmation musicale est extraite du coffret de 6 CD regroupant  une sélection d’œuvres choisies parmi les 130 CD (  IBA/Naxos) 

Johann Sebastian Bach, Sonate BWV 1031  Sicilienne  ( transcription: Wilhelm Kempff) 

Frédéric Chopin,  Nouvelle  étude N°1 en Fa  mineur  

Johannes Brahms,Extrait de la Symphonie n°3  (transcription: Idil Biret )

Rachmaninov ,  Variation n° 18 extraite  de la rhapsodie sur un thème de Paganini op. 43 

Les  archives sonores diffusées ce soir 

Nadia boulanger :Celui qui est doué a une responsabilité effrayante . Extrait  du documentaire Mademoiselle ,Portrait de Nadia Boulanger par Bruno Monsaingeon (1977) 

Idil Biret, alors âgée  de 7 ans (1949) 

Wilhem Kempff :Son 1er choc musical en entendant, enfant, Beethoven, il pensait que c’était dieu  (1953  )    

Alfred Cortot  donne un cours sur la dernière pièce des Scènes d'enfants de Schumann, "Le Poète parle" qu'il joue et commente (1953)

Arthur Rubinstein:  L’interprétation  (Radioscopie 1969) 

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.