pour la bande-dessinée "Une si jolie petite guerre - Saïgon 1961-1963 " parue chez Denoël Graphic et le film "Mille jours à Saïgon " de Marie-Christine Courtès (édité par Vivement Lundi!).

une si jolie petite guerre
une si jolie petite guerre © Marcelino Truong / Denoël Graphic / Marcelino Truong / Denoël Graphic
Mille jours à Saïgon
Mille jours à Saïgon © MC Courtès / Vivement lundi! / MC Courtès / Vivement lundi!
Mille jours à Saïgon
Mille jours à Saïgon © MC Courtès / Vivement lundi! / MC Courtès / Vivement lundi!

En 1961, au Viet Nam du Sud, le président Diem, qui a déposé l’empereur Bao Daï six ans plus tôt, dirige le pays d’une poigne rude soutenu par les Américains qui ont engagé, sans le dire, la guerre contre le nord communiste alors que Kennedy vient d’entrer en fonctions. Célibataire, Diem a donné rang de première dame à sa belle sœur, la terrible Madame Nhu dont raffolent les journalistes occidentaux. Le clan présidentiel, corrompu mais catholique avec ostentation, assimile les bouddhistes aux communistes, et mène une répression féroce contre tous ceux qu’il considère comme ses opposants. A Saïgon, les attentats et les immolations vont se multiplier, alors que, sur le terrain, les vietcongs étendent leur infiltration dans la population.

C’est dans ce pays d’où est originaire son père que débarque le petit Marcelino Truong. Il a quatre ans, et vient de passer trois années heureuses à Washington où son père était attaché culturel à l’ambassade avant de prendre la tête de l’agence de presse officielle du Vietnam. Sa mère, française, souffre de crises d’angoisse que l’ambiance guerrière aggrave. La famille restera trois ans à Saïgon, le temps de graver à jamais certaines images dans l’esprit de l’enfant. Devenu peintre et auteur de bandes dessinées, Marcelino Truong a choisi de reconstituer cette histoire en compulsant les archives familiales et en interrogeant son père, retiré à Saint Malo. Il publie aujourd’hui chez Denoël Graphic une passionnante bande dessinée intitulée « une si jolie petite guerre ». Et un film de Marie Christine Courtès, « Mille jours à Saïgon » édité en DVD chez Vivement lundi, rapporte ce que furent ses retrouvailles avec le Vietnam 50 ans plus tard. Marcelino Truong est, ce soir, l’invité de l’humeur Vagabonde.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.