Frédéric Bélier-Garcia est ce soir l'invité de l'Humeur Vagabonde poursa mise en scène de"LaMouette", d'Anton Tchekhov,au Grand Théâtre d’Angers jusqu’au 18 février.

"La mouette" ok
"La mouette" ok © Nouveau Théâtre d'Angers

Arkadina est belle, ou plutôt encore belle, et cet encore lui ronge l’âme. Alors elle minaude, s’agite, exige d’être toujours au centre des regards et de régner sur tous. Face à elle, éblouie, Nina, dans la fraîcheur de ses dix huit ans, rêve de devenir, elle aussi, une grande actrice, encensée par le public de Moscou. Toutes deux poursuivent un rêve qui se dérobe devant elles et n’hésitent pas, pour cela, à sacrifier un homme qui les aime, Treplev, fils d’Arkadina et amoureux de Nina. Dans cette belle maison de campagne surplombant forêt et lac, l’été s’achève sur des douleurs inavouées, des ambitions déçues, des trahisons médiocres. Comment y survivre ?

Le 17 octobre 1896 la première de "La Mouette" au théâtre impérial de St Petersbourg est un échec cuisant. Deux ans plus tard, reprise par Stanislavski à Moscou, ce sera un triomphe. Pour Tchekov, La Mouette demeura sa pièce préférée , sans doute parce qu’il y avait mis beaucoup de lui-même et d’évènements de sa propre vie. Frédéric Bélier-Garcia, directeur du CDN d’Angers, nous en offre une lecture réaliste et intense, dans des décors et des costumes somptueux, portée par des acteurs vibrants, parmi lesquels sa mère Nicole Garcia, dans le rôle d’Arkadina. "La Mouette" achève une longue tournée en France le 18 février au Grand Théâtre d’Angers. Nul doute que nous la reverrons bientôt en d’autres lieux et sans doute à Paris la saison prochaine.

Le reportage de Perrine Malinge avec Nicole Garcia

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.