Découvrir en 2021 un écrivain qui publie depuis 2008 est formidablement réjouissant! Son oeuvre est tendre et cruelle, désespérée et pleine de force, politique et fraternelle.

Portrait de l’écrivain Shmuel T. Meyer auteur de "La guerre est finie" (Métropolis).
Portrait de l’écrivain Shmuel T. Meyer auteur de "La guerre est finie" (Métropolis). © Rebecca Wengrow

Parmi les photos noir et blanc que nous pourrions décrire pour illustrer le monde d’avant, aujourd’hui disparu, mais dont la nostalgie taraude nos mémoires –du moins la mémoire de ceux qui ont largement dépassé le demi siècle- il y aurait celle-ci : des gamins en short et chemise blanche, souriant à l’avenir, au milieu d’orangeraies plantées dans le désert. Et puis il y aurait aussi celle de rues de New York, la nuit, vers la 42è, devant un club de jazz, avec la silhouette de Coltrane aux côtés de la belle Abbey Lincoln. Ou encore, dans un Paris pas encore ravalé, ni gentrifié, la terrasse du Flore peuplée d’étudiants et d’écrivains refaisant le monde. La guerre était finie, ses blessures mal refermées, mais l’avenir s’ouvrait. Le monde d’après serait forcément meilleur.

Découvrir en 2021 un écrivain qui publie depuis 2008 et s’en vanter serait assez ridicule j’en conviens. 

Mais c’est aussi formidablement réjouissant quand on a la possibilité de faire partager son enthousiasme à tous ceux qui vont le découvrir à leur tour ce soir. Shmuel Thierry Meyer vit entre Paris, Genève et Tel Aviv. Il est poète, romancier, journaliste et traducteur. 

Il publie aujourd’hui aux éditions Metropolis une trilogie de nouvelles sous le titre « Et la guerre est finie ». Le premier recueil s’intitule Kibboutz, le deuxième The Great American Disaster, et le troisième Les grands express européens. On y recroise, au gré des récits et des continents, des personnages qui tentent de vivre après le désastre. 

La puissance évocatrice de l’écriture y est telle que l’on voit, comme sur grand écran, les scènes que décrit l’auteur. C’est tendre et cruel, désespéré et plein de force, politique et fraternel. Courez vite chez votre libraire.

Le coffret "Et la guerre est finie"  comprenant Les Grands Express Européens – KibboutzThe Great American Disaster est disponible aux éditions Métroplis 

La programmation musicale 

LEONARD COHEN Happens to the heart

Les invités
L'équipe
Contact