Le 31 décembre 1877, de l'autre côté de la frontière suisse, mourait dans la déchéance, la solitude et la misère un vieillard de 58 ans, rongé par l'alccol et les souvenirs de sa gloire passée : Gustave Courbet s'y était réfugié depuis trois ans après avoir été condamné par la justice du gouvernement Mac Mahon à assumer seul le coût de la restauration de la Colonne Vendôme abattue par la Commune à laquelle il avait participé. Ruiné, malade et incapable de peindre, l'artiste scandaleux payait cher ses provocations, ses opinions politiques et son non conformisme. Des goûts et des couleurs, nous savons bien qu'il ne faut point trancher. Mais que l'on aime ou que l'on déteste Courbet, l'homme ou sa peinture, on ne pourra qu'être touché, séduit et presque conquis par le livre étonnant que le cinéaste écrivain François Dupeyron lui consacre. Paru chez Actes Sud, "Le grand soir" est un récit puissant et troublant écrit comme Courbet peignait avec de la chair, du sang, du bruit et de la fureur. Plus encore que de la sympathie, c'est à l'évidence de l'empathie que l'auteur ressent pour son sujet, et aussi de la reconnaissance écrit-il... Le Grand soir, éditions Actes Sud

Martine Abat L'île des Pins se situe dans l'Océan Pacifique, à 60 milles au sud de la Grande Terre, en Nouvelle Calédonie. Plus de 3000 communards y ont été déportés durant les années 1872 et 1873, le gouvernement français n'hésitant pas à chasser de leurs terres les habitants de l'île, les Kuniés, partageant l'île en deux afin d'accueillir ces prisonniers politiques. Aujourd'hui il reste quelques traces de leur passage de plus de 7 années sur l'île : une prison et un cimetière. Promenade avec Hillary Roots, néozélandaise qui vit sur l'île depuis 30 ans. -"Exil en Nouvelle Calédonie", Louise Michel aux éditions Magellan et Cie -L"a déportation de Louise Michel", Joël Dauphiné, édition Les Indes Savantes

programmation musicale

Kaolin

Partons vite ### Rachid Taha

Bleu ### Cat Power

Lived in bars

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.