[scald=12765:sdl_editor_representation]Jean Paul Delevoye Médiateur de la République/Rapport annuel 2009 Eric Fassin Sociologue, professeur à l’ENS, chercheur à l’Institut de recherches interdisciplinaires sur les enjeux sociaux. Dernier ouvrage paru « Cette France-là » La Découverte Spécialiste de l’analyse des structures sociales, attaché à l’Observatoire français des conjonctures économiques, professeur à Sciences Po, le sociologue Louis Chauvel ne peut que constater le délitement moral, social et politique d’un pays où le fameux ascenseur social, qui permettait à chaque génération d’espérer grimper un peu plus haut que ses parents, semble bloqué au 1er sous-sol. Il n’est pas le seul. Revenant courbatus de leur dernière campagne électorale, les représentants du peuple, effarés, décrivent une France en profonde dépression, déboussolée, n’accordant plus le moindre crédit à ses élites, elles mêmes plutôt désemparées devant une crise qui mine les fondements de la société. Le mois dernier, Jean Paul Delevoye, Médiateur de la République, décrivait, dans le rapport annuel de son institution, « une société fatiguée psychiquement, en grande tension nerveuse,où le sentiment d’injustice grandit, entraînant fragilité et isolement, mais aussi agressivité et violence. » Trois ans après la mise en route de la fameuse révision générale des politiques publiques, les deux tiers des Français se plaignent d’une dégradation des services publics, tandis que la crise économique, la montée du chômage et le creusement des inégalités de revenus accroissent tensions sociales et angoisses personnelles. Un terreau parfait pour l’exaspération des peurs et des tensions communautaristes. Radiographie de l’Hexagone en crise, ce soir, dans l’Humeur Vagabonde, avec Jean Paul Delevoye, Médiateur de la République tout juste reconduit dans ses fonctions pour une année supplémentaire, et Eric Fassin, sociologue, professeur à Normale Sup, chercheur à l’IRIS, institut de recherches interdisciplinaires sur les enjeux sociaux, qui vient de diriger la publication de « Cette France-là » aux éditions de La Découverte.Martine Abat : rencontre avec Gaël Guiselin, qui publit avec Aude Rossigneux, "Confessions d'une taupe à Pôle Emploi" aux éditions Calmann-Levy. Les difficultés liées au travail et au chômage, il est un lieu qui les concentre toutes, c’est Pôle Emploi. En février ce sont 2,4 millions de chômeurs qui sont inscrits à Pôle emploi dans la catégorie A c’est-à-dire ceux qui n’ont travaillé aucune heure durant le mois et n’ont pas été en formation par exemple. Si on compte ceux-là, le chiffre monte à 3,4 millions. Pôle Emploi est l’organisme né de la fusion de l’ANPE et des ASSEDIC en janvier 2009. A l’époque la ministre Christine Lagarde avait promis que cette nouvelle organisation allait faciliter les démarches des demandeurs d’emploi qui n’auraient plus à courir de l’ANPE aux ASSEDIC, et qu’elle améliorerait aussi la situation des salariés qui allaient désormais gérer « un portefeuille de 60 clients ». Mais la réalité est tout autre : absence de formation des agents, surcharge de travail, problème

programmation musicale

France Gall

Si maman ### liens

Pour contacter le Médiateur de la République

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.