En mars 1967, une grève s'éternise à l'usine Rhodiacéta de Besançon. Mais dans la France pompidolienne, les médias ne parlent guère de ces choses-là qui fâchent le pouvoir et perurbent les consommateurs. Contacté par le bibliothécaire du Comité d'entreprise de l'usine, Chris Marker, qui terminait alors le film collectif "Loin du Vietnam", décide de venir voir. De cette rencontre impensable un premier film naîtra puis Chris Marker transmettra le flambeau aux ouvriers eux-mêmes : les groupes Medvedkine, du nom d'un cinéaste soviétique inventeur du ciné-train, réaliseront une douzaine de films à Besançon puis à Sochaux jusqu'en 1973. Seule expérience jamais tentée de films sur la conditions ouvrière. En formant les ouvriers à la technique cinématograhique, les cinéastes Chris Marker et Bruno Muel ont inventé une nouvelle forme de cinéma engagé. Les éditions Montparnasse viennent d'éditer ces films dans un coffret comportant deux DVD et un petit livre passionnant retraçant l'aventure utopique, généreuse, compliquée et joyeuse des ces groupes Medvedkine. Bruno Muel vient ce soir nous parler de cette aventure hors du commun. Sortie en dvd des films réalisés par les "Groupes Medvedkine" aux éditions Montparnasse.

Rencontre de Christian Corouge, toujours ouvrier chez Peugeot à Sochaux, qui a participé à l'époque à l'aventure Medvedkine.3

programmation musicale

Johnny Cash

Personnal Jesus ### Emilie Simon

Fleur de saison ### Colette Magny

Rhodiacéta ### Miossec

Le stade de la résistance

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.