photo2
photo2 © Radio France

Pour son album « Same Girl » ACT Music.

Il s’agit bien de jazz, mais pas que… D’un univers très reconnaissable, mais qui, parfois, vous entraîne dans des mondes parallèles. D’une voix magnifique, mais surtout de liberté. Voilà bien une caractéristique française : le besoin de tout ranger en catégories étiquetées. Or Youn Sun Nah a ceci de formidablement séduisant, c’est que, justement, elle échappe à toute catégorisation. Elle chante, et nous emporte avec elle. Où ? Quelle importance… You Sun Nah, elle aussi, a deux pays : la Corée et Paris. Elle y débarquera en 1995, à 23 ans, pour faire une école de chant. Et c’est le jazz, qu’elle ignorait, qu’elle va choisir, faisant accomplir à sa voix de soprano des prouesses vocales qui vont rapidement lui ouvrir les scènes les plus exigeantes. Elle a en effet un univers bien à elle, intimiste, épuré, qu’elle explore avec le minimum d’accompagnement musical : la guitare d’Ulf Wakenius le plus souvent, ou un piano à pouces qu’elle affectionne.

En 2008 son album « Voyage » avait enchanté la critique et ses fans, celui-ci « Same girl », sorti en septembre chez ACT, s’est installé en quelques jours tout en haut des ventes.

reportage

Martine Abat : rencontre avec Abir Nasraoui.Pour son album "Heyma" qui sort le 17 février chez Harmonia Mundi/IMA.Enconcert à l'Institut du Monde Arabe le 11 mai 2011 à ParisUne autre voix, un autre continent. Celui de la chanteuse tunisienne Abir Nasraoui. Elle fait partie de ces jeunes talents que l’Institut du Monde arabe soutient et encourage.Abir a grandi dans une famille de mélomanes et appris le chant classique arabe. Elle est d’ailleurs connue dans le monde arabe, du Caire à Carthage, pour ses concerts de reprises des chansons de la grande diva égyptienne Oum Kalsoum.

L’album qu’elle sort aujourd’hui est plus métissé. On y entend certes l’oud, l’influence berbère, mais aussi la guitare espagnole, le cajon, les tablas indiens. Autant d’ouvertures sur d’autres musiques qu’elle a connues ici en France où elle vit aujourd’hui. Originaire de la région de Kasserine, au centre de la Tunisie, loin de sa famille à ce moment clé de l’histoire du pays, c’est bien sûr la musique, le chant qui la rapproche d’eux.

Les liens

Le site de Youn Sun Nah

Le site de l'Institut du Monde Arabe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.