C’est l’été des treize ans de Roy. En dépit des réticences de sa mère et de sa sœur, avec qui il vit en Californie, le jeune garçon, un peu par défi, et surtout pour tenter de nouer enfin une vraie relation avec un père qui a toujours été absent, a accepté de le suivre sur une île déserte du sud de l’Alaska pour y passer une année entière, et expérimenter les plaisirs d’une vie rude dans une nature sauvage. Impréparation, fragilité psychologique du père, isolement absolu font tourner l’aventure au cauchemar. Si vous lisez la première page de ce livre, vous ne pourrez plus le refermer avant la fin, et il vous hantera longtemps. « Sukkwan Island » est le premier livre de David Vann, né en 1966 sur une ile en Alaska. En Janvier dernier, les éditions Gallmeister achètent les droits pour la France de ce court roman paru en 2008 aux Etats-Unis et passé totalement inaperçu, sauf du critique du New york Times. En une semaine, grâce au bouche à oreille, le livre dépasse les 8000 exemplaires. Aujourd’hui plus de 60 000 ! Même succès en Grande Bretagne, où il devancera cette année les ventes du dernier Philippe Roth. Du coup les Américains s’intéressent à cet auteur découvert par l’Europe : l’éditeur HarperCollins vient d’en racheter les droits. Et, depuis, David Vann est devenu professeur de creative writing à l’université de San Francisco.

Julien Cernobori : Lorsque Paul, 6 ans, et Yann, 37, construisent un perroquet en légo dans le jardin c'est l’occasion de discuter d’un tas de choses, de l’amour, de la mort, et de parler de ces liens un peu mystérieux qui unissent un père et un fils...

programmation musicale

Massive Attack

Girl I love you ### Da Silva

La route ### Jack White

Wayfaring stranger

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.