pour la série documentaire Nous, ouvriers 3x52' diffusés les 14, 21 et 28 mars à 23h30 sur France 3

Gilles Perez et Claire Feinstein - Nous, ouvriers
Gilles Perez et Claire Feinstein - Nous, ouvriers © 13 productions

Qu’ils en aient eu envie ou pas, qu’ils aient eu des dispositions pour les études ou pas, c’était pareil : jusque dans les années 60, les enfants des classes laborieuses, ouvriers ou agriculteurs, allaient presque tous gagner leur vie dès 14 ans, certificat d’études en poche.

Et, leur paie ponctuellement remise à la mère pour contribuer à faire bouillir la marmite, ils ne quittaient le logis familial que pour aller fonder leur propre foyer.

C’était un temps où le chômage n’existait quasiment pas, la France se reconstruisant après la guerre ; où l’industrie fonctionnait sur un modèle patriarcal, gérant la vie de régions entières, et où la classe ouvrière, appuyée par le Parti Communiste et la CGT, représentait une force politique qu’aucun gouvernement ne pouvait se permettre d’ignorer. Aujourd’hui, alors que plus de 80% des jeunes obtiennent leur bac, faire des études ne leur permet même plus d’éviter le chômage qui frappe essentiellement les anciens bastions ouvriers, détricotant ce que des générations de travailleurs avaient bâti en termes de solidarités et de culture.

Claire Feinstein etGilles Perez ont fait parler une cinquantaine de familles ouvrières à travers la France pour faire ressurgir les souvenirs de ce monde d’avant. Les mineurs du Nord, héros de l’après guerre sur lesquels Jules Moch fera tirer dès 1947 ; les sidérurgistes de Lorraine, hurlant leur désespoir à la fermeture des hauts-fourneaux dans les années 70 ; les ouvriers des chaînes de montage de Peugeot qui, le 11 mai 1981 ne sortirent que des voitures rouges ; les trieurs de laines de Roubaix qui ont vu s’éteindre leur savoir-faire, remplacés par des robots.

Tous parlent de la vie dure mais chaleureuse, de la solidarité et des petits chefs, de la fierté du travail accompli par leurs mains et de la désintégration sociale causée par le chômage ; du sentiment de gâchis et d’abandon qui est aujourd’hui le leur.

Nous, ouvriers , un documentaire de 3X52’, sera diffusé sur F3 les lundis 14, 21 et 28 mars en deuxième partie de soirée après le Soir 3.

Claire Feinstein et Gilles Perez sont, ce soir, les invités del’Humeur Vagabonde.

Projections du film

Après la Maison du Peuple à Limoges et la Maison des Métallos à Paris, le film sera projeté au cinéma Jean Vigo à Gennevilliers - mercredi 16 mars - à 20h30

http://www.ville-gennevilliers.fr/culture/cinema-jean-vigo/evenement/nous-ouvriers/

D’autres projections sont en préparation à Lyon, Lille, Rouen...

Le film est également disponible en DVD

DVD "Nous, ouvriers" de Gilles Perez et Claire Feinstein
DVD "Nous, ouvriers" de Gilles Perez et Claire Feinstein © France TV et 13 productions
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.