[scald=11929:sdl_editor_representation]Pour « Empreintes sonores » série documentaire 3X43’ Madagascar le 19 octobre à 14H La route des esclaves (Bénin-Brésil) le 20 octobre 14H Le Népal le 21 octobre à 14H Aussi un livre+CD+DVD « Angkor sur partition » édité par Nouvelle Prod Son site : www.christian-holl.com Au Bénin, à Ouidah, face à la mer, devant la porte du départ qui marque symboliquement le lieu d’où s’embarquèrent vers l’Amérique du Sud des milliers d’esclaves, un jeune homme chante une mélopée en tapant sur des bracelets de métal. Il est habillé à l’européenne et porte lunettes de soleil et panama blanc, il a un téléphone portable et une moto. Mais, ce jour-là, avant d’aller travailler, il est venu invoquer la mémoire de son ancêtre, embarqué de force vers les plantations du Brésil, afin que celui-ci repose en paix. Au Bénin, il suffit de tendre l’oreille, le vent, la mer ont gardé l’empreinte des esprits. Christian Holl les traque, justement, ces empreintes sonores que la nature restitue à qui veut bien les écouter. « Chasseur de sons » est son métier. Il parcourt le monde avec ses étonnants micros pour emmagasiner ce que les gens des villes appellent « des bruits ». Bruit du vent dans les roches millénaires, bruit de l’eau dans les rivières qui dévalent de l’Himalaya, bruit des gouttes d’eau dans les veines des baobabs, bruits des barreaux rouillés des entrepôts où l’on parquait les esclaves…De ce bruit de la vie il fait de la musique. Christian Holl est aussi compositeur. Arte rediffuse les 19, 20 et 21 octobre à 14H trois films sur Madagascar, le Bénin et le Brésil, ainsi que le Népal, où on le voit à l’œuvre. Un livre musical, avec un CD et un DVD, sur Angkor, édité par nouvelle prod, est également disponible.Martine Abat : rencontre avec Pascal Comelade, à la veille de ses deux concerts au Centre Pompidou à Paris, les 15 et 16 octobre. Les instruments jouets de Pascal Comelade sont en ce moment exposés au Musée des Arts Décoratifs à Paris. On peut voir dans une vitrine, ses petits pianos de 20 notes à peine, ses saxophones et guitares en plastique, ses lapins-tambours. Bref, tout ce qui lui sert depuis 30 ans à composer sa musique instrumentale. Une musique qu’il aime répétitive et qui s’inspire des musiques populaires traditionnelles. Avec une préférence pour les sons un peu crasseux, les mélodies mélancoliques et les flonflons de baloches. Pascal Comelade est monté de sa Catalogne pour 2 concerts demain et après demain, à l’occasion de la sortie de son nouvel album « A freak Serenade » chez Because Music.

programmation musicale

Alain Souchon

La compagnie ### Lisa Ekdhal

Don't stop ### liens

Le site de Christian Holl

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.