"Dans un mois, dans un an, seigneur..." même les plus cancres d'entre nous gardent au fond de leur cerveau reptilie l'écho des vers les plus célèbres du théâtre racinien. L'envoutant bercement de l'alexandrin, l'image de la douce Bérénice, l'atermoiements d'Antochius et les déchirements de Titus font partie de notre patrimoine génétique au même titre que la Tour Eiffel et le pont d'Avignon. C'est donc forcément avec une curiosité un peu méfiante que l'on se rend à une nouvelle mise en scène de ce monument de notre théâtre classique. Ceux qui le tentent vont-ils parvenir au sommet ou s'arrêter à mi-pente ? Jusqu'au 29 octobre, puis du 7 au 19 novembre, vous pourrez juger par vous-même au théâtre de Nanterre-Amandiers où vient de démarrer la nouvelle mise en scène de son directeur, Jean-Louis Martinelli, "Bérénice" de Jean Racine, avec Patrick Catalifo dans le rôle de Titus, Marie-Sophie Ferdane dans celui de la triste reine de Judée, Hammou Graia étant Antiochus. "Bérénice" de Racine au théâtre des Amandiers à Nanterre jusqu'au 29 octobre

Rencontre avec quelques'uns des comédiens de la pièce.

programmation musicale

Madeleine Peyroux

I'm all right ### Gérard Manset

Jardin des délices ### Depeche mode

Precious

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.