L' écriture hybride de Tony Kushner met en scène la société des années Reagan ,avec pour fil noir et narratif l'épidémie de sida.C’est drôle et amer, désespéré et on en sort pourtant revigoré. Du vrai théâtre…. A voir actuellement à la Comédie-Française

Arnaud Desplechin met en scène " Angels in America ", une épopée contemporaine de Tony Kushner
Arnaud Desplechin met en scène " Angels in America ", une épopée contemporaine de Tony Kushner © AFP / Theo Wargo / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Au Festival d’Avignon en 1994, Brigitte Jaques avait créé l’évènement en montant Angels in America, une pièce de l’Américain Tony Kushner, « juif, gay et marxiste » comme il se présentait lui-même, écrite durant l’hécatombe des premières années de l’épidémie du sida. Pièce fleuve –son intégrale représente sept heures de spectacle- elle met en scène des histoires d’amours empêchés entre hommes, en un temps où l’homosexualité est considérée comme une maladie et un péché mortel. Mais elle parle aussi beaucoup de politique et de la place de l’Amérique dans le monde, de croyances et de religion, de rêves, de trahison et de rédemption. 

Après sa magistrale mise en scène de Père de Strindberg, à la Comédie Française en 2015, et alors que son dernier film –Roubaix, une lumière- est encore en salles, Arnaud Depleschin réinvestit la salle Richelieu avec ces Anges, dans une version resserrée de 2H30, à voir jusqu’au 27 mars. 

Huit comédiens, exceptionnels, y tiennent 23 rôles, la grande Dominique Blanc en endosse six à elle seule et à chaque fois on se régale. En face d’elle Michel Vuillermoz, formidable, incarne Roy Cohn, juif antisémite et homosexuel homophobe, avocat véreux, adjoint de McCarthy, ami des Reagan et mentor du jeune Donald Trump. 

C’est drôle et amer, désespéré et on en sort pourtant revigoré. Du vrai théâtre….

Le site de la Comédie Française 

Extrait de l'entretien

Il m'importait énormément dans "Angels in America" de représenter des amours homosexuelles entre hommes et de toucher n'importe qui avec ça.

Cette  pièce est hantée par la maladie  et elle est  pourtant  très joyeuse ,elle  répare 

La programmation musicale 

Lou Reed :Walk on the wild side 

La voix de Brigitte Jaques  est extraite de l'émission  Nuits magnétiques  (12/07/1994 ) 

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.