Vanessa Winship est ce soir l'invitée de l'Humeur Vagabonde pour l'exposition " She dances on Jackson" à la Fondation Henri Cartier Bresson du 15 mai au 28 juillet 2013

Printers Row, Old Colony Building, Chicago, Illinois, 22 Novembre 2012
Printers Row, Old Colony Building, Chicago, Illinois, 22 Novembre 2012 © Vanessa Winship

En regardant ces photos, dans lesquelles la lumière infuse toutes les nuances de gris, on a l’impression d’entendre le silence. Un silence immémorial, que l’on sait déchiré, sur certaines, par le bruit du vent, le vol d’un oiseau, ou le glissement d’un animal sauvage dans les hautes herbes. Un daim, trois biches qui vous regardent droit dans les yeux, au loin le roulement d’un train ou alors c’est l’ orage. Les portraits, tous frontaux, presque hiératiques, vous confrontent à des regards qui ne cillent pas, ne sourient pas, n’aguichent pas. Rêveurs dirait-on, interrogateurs parfois, comme en attente d’une réponse. Mais quelle était la question ?

La Fondation Cartier-Bresson à Paris, expose jusqu’au 28 juillet les photos envoûtantes que Vanessa Winship a sélectionné après un voyage de neuf mois à travers les Etats-Unis. Son projet, intitulé « là-bas, une odyssée américaine », avait bénéficié du prix HCB en 2011. Auparavant, la photographe britannique a vécu près de dix ans dans la région des Balkans, en Turquie et dans le Caucase, dont elle a rapporté des séries de portraits d’écolières, de jeunes sportifs, de femmes, d’étudiants, saisis dans leurs paysages familiers, comme autant de petits moments d’éternité accordés à des vies minuscules. Depuis 2005 Vanessa Winship fait partie de l’agence VU , et c’est d’ailleurs avec l’un de ses responsables, Thomas Doubliez, que Julien Cernobori a visité pour nous l’exposition.

"Portrait(s)"
"Portrait(s)" © Portrait(s), rdv photogrraphique de la ville de Vichy

A noter que le travail de Vanessa Winship sera également exposé dans le cadre du rendez-vous photographique de Vichy : "Portait(s)" du 14 juin au 1er septembre 2013.

Avec l'aimable contribution de Xavier Combe pour la traduction

Précisions sur le Grand Prix International Henri Cartier-Bresson, dont Vanessa Winship était lauréate en 2011

Décerné par la Fondation Henri Cartier-Bresson, le Prix HCB est un prix d’aide à la création dont l'objectif est de permettre à un photographe de réaliser un projet qu’il ne pourrait mener à bien sans cette aide.

Il est destiné à un ou une photographe au tournant de sa carrière, ayant déjà accompli un travail significatif dans une sensibilité proche du documentaire. D’un montant indivisible de 35 000 euros, il est attribué tous les deux ans. Dans les dix huit mois suivant sa nomination l’œuvre du lauréat sera exposée à la Fondation HCB à Paris et un catalogue sera publié à cette occasion. Le Prix HCB est rendu possible grâce au concours de la Fondation d'entreprise Hermès.

Le reportage de Julien Cernobori : déambulation dans l'exposition, en compagnie de Thomas Doubliez de l'agence VU

Les liens

Le site officiel de Vanessa Winship

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.