pour son livre Histoire de la littérature récente - Tome 1 - paru chez P.O.L.

Olivier CADIOT
Olivier CADIOT © © P.O.L. / Hélène Bamberger

En annonçant, à l’automne 2012, qu’il arrêtait d’écrire, Philip Roth en avait profité pour enterrer du même coup les livres et les écrivains à venir : «dans trente ans, sinon avant, il y aura autant de lecteurs de vraie littérature qu’il y a aujourd’hui d’amateurs de poésie en latin ».

Sinistre prédiction, mais un monarque français avait bien dit «après moi le déluge ».

C’est humain : comment concevoir que le monde continue de tourner après sa propre disparition ?

La littérature en a vu d’autres, elle que l’on dit moribonde tous les trente ans environ depuis la chute de l’empire romain. L’antienne du « c’était mieux avant et ce sera bien pire après », chaque génération la reprend à son compte, et pas seulement dans le champ littéraire.

Aujourd’hui elle a même donné naissance à une mode, celle du déclinisme, sur laquelle se bâtissent quelques fructueuses carrières médiatiques et se vendent nombre de livres.

Des livres, oui. Mais est-ce pour autant de la littérature ?

Olivier Cadiot, un beau jour, s’est surpris lui-même à gémir avec le chœur des pleureuses, répétant que oui, c’est certain, le niveau baisse. Ce n’était pourtant pas du tout son genre. Mais pensait-il vraiment cela ?

De sa confusion est née l’envie d’écrire pour mettre un peu de désordre fructueux dans ses idées, pour mettre de l’air là où il s’asphyxiait, pour manipuler quelques concepts et voir ce qui se reconstruisait sur ces fameuses ruines. Ainsi est né ce merveilleux petit livre, grave et drôle, structuré et déhanché, virevoltant et profond, qui aurait pu s’appeler lettre à un jeune poète si le titre n’était pas déjà pris.

C’est donc Histoire de la littérature récente, tome 1 et ce n’est évidemment pas un nouveau Lagarde et Michard, comme on pouvait s’en douter.

Vous pourrez y apprendre comment confectionner un sandwich digne d’un vrai marine et aussi à apprécier la prose lyrique d’une pub pour les sushis.

Olivier Cadiot est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde.

Le reportage d'Elsa Daynac

Reportage avec Jérôme Game, écrivain et lecteur (ou vice versa)

Jérôme Gam e est écrivain.

Il écrit des livres de poésie, de poésie sonore, de fiction, de vidéopoésie, des essais.

En ce moment, il vit entre New York et Paris, ce qui lui convient bien pour travailler : être étranger (là-bas); être à distance (d’ici). Demeurer entre – les pratiques, les langues, les médias – pour œuvrer sans s’alourdir de trop d’appartenance ou d’identité.

Quelque soit le lieu ou le support, il questionne l’écriture, Et aujourd’hui, il répond à mes questions. Chaque jour, je lui ai envoyé une page du livre d’Olivier Cadiot, accompagnée d’un point d’interrogation. Il répond à l’heure de New-York tantôt de Central Park, tantôt de son poste de travail.

Site : www.jeromegame.com

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.