[scald=11797:sdl_editor_representation]pour « L’armée du crime » sortie nationale mercredi 15 septembre Chaque année, le 21 février, une petite cohorte de survivants et de fidèles, de moins en moins nombreux avec le passage des ans, se retrouve dans un cimetière parisien pour un hommage à ceux qui, selon la formule habituelle, sont morts pour la France, livrés par des policiers français aux assassins nazis. Ceux du groupe Manouchian étaient vingt et trois, en majorité étrangers, « amoureux de vivre à en mourir » , vingt et trois exhibés sur une affiche rouge, vingt et trois parmi les milliers de combattants de l’armée des ombres. Demain sort sur les écrans « l’armée du crime », le film de Robert Guédiguian qui retrace l’histoire de ce groupe de FTP-MOI, anciens des Brigades internationales, jeunes communistes, juifs de l’est, qui, sous la direction d’un poète arménien, ont combattu l’occupant à Paris les armes à la main en sachant ce qui les attendait. Film délibérément pédagogique dit le réalisateur, mais, surtout, film magnifique, qui donne chair et sang en évitant l’image d’Epinal à ces icones trop lointaines de notre panthéon national.Lucie Akoun est allée rencontrer à l'occasion de la sortie de son dernier roman "Le Tombeau de Tommy", l'écrivain Alain Blottière. Thomas Elek, dit Tommy fut fusillé par les Allemands le 21 février 1944 à l'âge de 19 ans. Tommy était l'un des membres des FTP.MOI - groupe héroique de résistants actifs à Paris sous l'occupation.

programmation musicale

Léo Ferré

L'affiche rouge ### Benjamin Biolay

La superbe ### Archive

Bullets

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.