pour son livre La moustache de Staline publié au Seuil

Danièle Kriegel - La moustache de Staline
Danièle Kriegel - La moustache de Staline © Seuil / Danièle Kriegel

En 1980, pour suivre son mari journaliste envoyé en poste en Israël,Danièle Kriegel , épouse Enderlin, s’apprête à quitter la France. Lorsqu’elle annonce la nouvelle autour d’elle, elle s’ébahit de s’entendre souvent rétorquer « ah, très bien, tu retournes chez toi ? »….

Chez elle c’est Paris, c’est la France.

Mais juive, puisque sa mère l’était, elle est donc supposée regagner sa patrie. C’était il y a 35 ans.

Aujourd’hui, surtout dans le climat post-attentats et après les appels réitérés de Netanyahou aux juifs de France, pourrait-elle encore s’en offusquer ?

Mais que nous arrive-t-il à tous ?

Ce monde hystérique, mortifère, où le repli identitaire devient la norme, où la haine de l’autre se proclame sans frein, est-il celui que nous avons construit, nous les héritiers des idéaux de l’après guerre et des rêves de 68 ?

Heureusement il reste la pensée, l’humour, le partage, le rire, et les leçons que l’on peut tirer du passé.

Des livres, parfois, nous offrent des bouffées d’air pur, des raisons de croire que tout n’est pas perdu, que, en France comme en Israël, comme partout, la peur de l’autre ne fait pas forcément recette.

Danièle Kriegel est journaliste. Elle en a la culture, le regard perçant, l’art de croquer d’une plume vive des petits tableaux qui en disent plus que de grandes théories. Fille d’Annie Kriegel, qui passa du communisme le plus orthodoxe aux pages opinions du Figaro, «sans même s’arrêter à gauche » comme elle le disait elle-même drôlement, elle a appris tôt à penser en se méfiant des « ismes ».

Elle publie aujourd’hui au Seuil un formidable petit livre de souvenirs personnels, La moustache de Staline , également plein d’anecdotes sur ce « pays d’aliénés » qui est aussi le sien aujourd’hui.

Danièle Kriegel est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde.

Le reportage de Gladys Marivat

Et nous, qu’aurions-nous fait à la place de nos grands-parents ? Cette question travailleLauren Houda Hussein et Ido Shaked . Elle est franco-libanaise ; Lui, israélien. Elle est actrice ; lui, metteur en scène.

Ensemble, ils ont créé une troupe, le théâtre Majaz , et écrivent ensemble des pièces.

Des pièces ancrées au Proche-Orient et en Europe, qui fouillent le passé pour interroger le présent et imaginer un autre futur…

Des pièces qui bousculent l’Histoire officielle en allant chercher les voix de ceux qui ne sont pas passés à la postérité…

Des pièces qui se lisent comme des « Et si… »

Et si ça avait été nous en 1948 en Israël, qu’aurions-nous fait ?

Cette question, ils la posent dans Les Optimistes , une pièce créée en 2012, et qu’ils rejouent le mois prochain au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis.

Lauren Houda Hussein et Ido Shaked sont actuellement en cours d’écriture. Leur prochaine pièce sera sur le procès Eichmann à Jérusalem. Pour ça, il faudra attendre 2016.

Le mois prochain, le théâtre Majaz rejoue Les Optimistes . C’est du 20 au 31 mai au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis.

http://www.theatregerardphilipe.com/cdn/les-optimistes

Les archives de l'INA et les extraits sonores diffusés ce soir

Annie kriegel : "Je suis sortie du communisme par la gauche, mais sans m’arrêter à gauche "

Si j’ai quitté le Parti pour entrer au Figaro, le communisme n’a cependant pas glissé sur moi comme sur une toile cirée

Archive INA -Allegro serioso 16 février 1991 Philippe Meyer- France culture

__

__

Yehuda Shaul, ex officier de l‘armée israélienne, un des fondateur deBreaking the silence

Nous n’accusons pas l’armée : c’est la société tout entière qui est responsable

Regarder en face ce que font les soldats, enfants de cette société

Archive INA -Là-bas si j’y suis 21/03/2005

__

__

Shlomo Sand : sa demande, refusée par la Cour Suprême, de retirer la mention « nationalité juive » sur la carte d’identité israélienne

Archive INA -27.03.2013 L’humeur vagabonde

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.