[scald=12227:sdl_editor_representation]Pour « Des souris et des hommes » d’après le roman de John Steinbeck aux éditions Delcourt En 1962, John Steinbeck reçoit le Prix Nobel de littérature. De lui les Français connaissent surtout « A l’Est d’Eden » et « les raisins de la colère », tous deux magnifiquement portés à l’écran par Elia Kazan et John Ford. Ce jour-là, sur les ondes de la radio nationale, c’est Joseph Kessel, qui avait préfacé « des souris et des hommes » en 1955, qui dresse le portrait de ce géant à la voix profonde qui a fait tous les métiers avant de voir publier ses romans, tous dédiés aux fermiers pauvres de la vallée de la Salinas, près de Monterey où il vivait. Après le théâtre et le cinéma, c’est la BD qui reprend aujourd’hui l’histoire cruelle de l’amitié entre George et Lennie, deux ouvriers agricoles qui rêvent d’économiser pour s’offrir un lopin de terre, mais que la maladresse brutale de Lennie, proche de la débilité, plongent sans cesse dans les ennuis. Pierre-Alain Bertola, peintre, dessinateur de presse, illustrateur de livres, scénographe pour le théâtre, l’opéra ou les expositions, n’avait plus publié de BD depuis 20 ans. Mais l’adaptation des « souris et des hommes » l’obsédait depuis sa découverte, adolescent, du livre de Steinbeck. C’est chose faite, aujourd’hui, chez Delcourt.Martine Abat : rencontre avec Marc-Antoine Mathieu pour sa BD "Dieu en personne" aux éditions Delcourt. L'auteur vient de recevoir le grand prix de la critique pour cet ouvrage. Il imagine ce qui se passerait si Dieu arrivait aujourd'hui parmi les hommes. Il n'arrive pas dans un grand éclair blanc, mais tout simplement il décline son identité en faisant la queue dans une administration et n'a pas de numéro de sécurité sociale, il porte un barbe blanche et une grande tignasse. Pour Marc-Antoine Mathieu, c'est avant tout l'occasion de se livrer à de nombreuses réflexions métaphysiques, à la frontière entre les sciences qui le passionnent et la philosophie. Il y réfléchit sur la place des hommes dans l'univers, par le biais de ce personnage de Dieu, c'est finalement un portrait de notre société occidentale contemporaine qu'il dresse, et ses travers qu'il raille, en noir, blanc et gris...

programmation musicale

Chris Garneau

Dirty Night clowns ### Muddy Waters

I can't be satisfied ### Anis

Dans tes yeux ### liens

Le site de Bertola

Les éditions Delcourt

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.