En 1810, Napoléon a installé son frère Jérôme sur le trône d’Espagne. Certains l’ont rallié. D’autres se sont alliés aux Anglais pour combattre les envahisseurs français. Le port de Cadix, fortifié et situé sur un promontoire, est devenu le refuge des Cortes et le symbole de la résistance. Son siège durera 30 mois et 20 jours. Installés de l’autre côté du détroit, où ils sont eux-mêmes en butte aux assauts des espagnols, les artilleurs français tireront sur la ville indifférente 5574 obus, dont 534 l’atteindront, sans la faire plier. Pendant ce siège, les gaditans poursuivent leur existence : commerce maritime, amours contrariées et jeux de pouvoir, discussions philosophiques, carnaval et duels, tandis qu’un policier cynique et désespéré s’acharne à démasquer un tueur en série, qui assassine de très jeunes filles à coups de fouet.

arturo perez reverte
arturo perez reverte © Radio France

« Cadix ou la diagonale du fou » qui parait le 29 septembre au Seuil, dans une traduction de François Maspero, est le dernier et passionnant livre de l’espagnol Arturo Perez Reverte dont les romans connaissent un immense succès à travers le monde. Créateur du célèbre Capitaine Alatriste, Arturo Perez Reverte, ex grand reporter de guerre, a couvert tous les carnages guerriers de la seconde partie du XXè siècle. Un jour il n’a plus supporté. Depuis, l’écriture et la navigation occupent sa vie qui est encore troublée, parfois, par des cauchemars récurrents. Ce qu’il sait des hommes, beaucoup de mauvais et un peu de bien, il le met désormais dans ses romans, dont l’action se déroule presque toujours sur fond de guerre napoléonienne et pour lesquels il épluche archives privées et presse d’époque. Il fuit avec constance les rencontres avec la presse, ses succès de librairie le lui permettant. Il a consenti une exception pour l’Humeur Vagabonde.

Interprète : Claudine Rimattei

Reportage Caroline Gillet :

C’est en Belgique que Napoléon a perdu ses guerres, c’est là que se trouve Waterloo. Cette défaite a beaucoup marqué le pays, et le théâtre Toone a décidé de mettre en scène une pièce de marionnettes sur l’empereur. Mais façon bruxelloise : avec l’accent bruxellois, le vocabulaire bruxellois et la marionnette locale mythique : Woltje. Ce personnage a été crée par Toone 1, le premier marionnettiste du théâtre Toone, né au début du 19e siècle. Le métier et les marionnettes ont été transmis de génération en génération, aujourd’hui, c’est Toone 7 et son fils, Toone 8 qui s’occupent du petit théâtre.

C gillet marionnettes
C gillet marionnettes © Radio France

Programmation musicale :

  • Andrea Balency Trio "Mizraïm" - Feist " How come you never go there" - Mercredes peon "E Xera"
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.