[scald=13027:sdl_editor_representation]Rainer Michael Mason commissaire de l’exposition Bram et Geer Van Velde avec Sylvie Ramond, Directrice du Musée des beaux Arts de Lyon Exposition jusqu’au 19 juillet En 1980 l’écrivain Charles Juliet enregistre un très long entretien avec son ami le peintre néerlandais Bram Van Velde. Celui-ci, arrivé enfin à une reconnaissance internationale depuis une vingtaine d’années, n’a plus que quelques mois à vivre. Il a 85 ans. Son œuvre, il l’a méthodiquement construite hors de toute école, de toute mode, de toute influence. Il peignait des sensations, ses émotions, ses désespoirs, cherchant inlassablement l’équilibre entre la ligne et la couleur. Son frère, Geer, de quatre ans son cadet, qui a suivi la même voie solitaire, n’a pourtant pas rompu aussi radicalement que son aîné avec la forme, qualifié souvent de post cubiste, imprégné de l’influence de Matisse. Le splendide musée des Beaux Arts de Lyon nous propose une double exposition de leurs œuvres, des origines, sages et classiques, à leur épanouissement. On y cherche avec curiosité les croisements et les bifurcations, ce qu’un critique d’art a joliment nommé « leurs divergences concordantes ». Samuel Beckett, qui les aimait tous les deux parlait, lui, de « vide élémentaire » qui leur serait comme une matrice commune. Plus de 150 œuvres sont exposées jusqu’au 19 juillet, beaucoup issues du fonds du musée lyonnais, et les autres prêtées par des institutions internationales et des collectionneurs privés. Courez-y, cette occasion ne se renouvellera pas de sitôt. Martine Abat a visité pour vous l’exposition avec la directrice du musée des Beaux Arts, Sylvie Ramond. Et Rainer Mason, conservateur des archives Bram Van Velde, est, ce soir, l’invité de l’Humeur VagabondeMartine Abat : visite de l'exposition avec Sylvie Ram

programmation musicale

Chet Baker

My funny Valentine ### Alina Orlova

Vaiduokiai ### liens

Le Musée des Beaux Arts de Lyon

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.