Pour son livre Les derniers jours paru chez Gallimard

Jean Clair - Les derniers jours
Jean Clair - Les derniers jours © Radio France

Respecter sa langue, celle que l’on dit si bien maternelle, l’habiter comme on enfile un pull douillet, pour s’y sentir beau et bien, l’utiliser dans toutes ses nuances, pour décrire ce que l’on voit, ce que l’on pense, c’est accepter de faire partie du monde qui est le nôtre. C’est aussi s’imposer des limites dans nos rapports avec autrui, c’est s’obliger à penser les mots avant de les dire, c’est vouloir se faire honneur en honorant ceux à qui l’on s’adresse. Disant cela, qui était une évidence lorsqu’on nous l’apprenait sur les bancs de l’école, j’ai conscience de parler d’un autre temps. Dorénavant, dans les media, sur le net, dans la rue, il semble que cette langue ne soit plus qu’agression, vociférations, symptôme avachi d’une pensée primitive.

A cela aussi Jean Clair ne se résigne pas. Vitupérer l’époque est devenu sa marque de fabrique. Historien d’art, en charge du musée Picasso jusqu’en 2005, académicien depuis 2008, il écrit comme on dégaine une épée, dans une langue chatoyante et percutante, des livres qui parlent de la beauté des objets d’art, des livres que nous ont légués ceux qui nous ont précédés, des paysages d’autrefois, de ce qui faisait le prix d’une vie d’homme, et qui n’a plus guère cours aujourd’hui. Il publie chez Gallimard Les derniers jours, un livre de souvenirs lumineux sur le monde d’hier qui fut le sien, le nôtre, et de réflexions féroces sur nos modes de vie actuels qu’il dépeint comme autant de symptômes d’un « exil culturel permanent et profond ».

Jean Clair est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde.

Le reportage de Lucie Akoun

Créer l’illusion, la chimère, animer l’inanimé, brouiller les pistes. Voilà ce queSarah Moon tente de faire dans cette nouvelle exposition intitulée Alchimies au Museum d’Histoire Naturelle à Paris jusqu’au 24 novembre. Un peu taxidermiste, la photographe sauve l’inaperçu, met les fantômes de son coté et soudain la fin précède le commencement. Tout est toujours maintenant.

Sarah Moon
Sarah Moon © Radio France

du 14 octobre 2013 au 24 novembre 2013 à la Grande Galerie de l'Évolution

36 rue Geoffroy Saint-Hilaire 75005 Paris. Alchimies : Salle des expositions temporaires

Horaires : tous les jours de 10 h à 18 h, sauf le mardi. Fermeture des caisses à 17 h

Le Musée National d'Histoire Naturelle - l'exposition Alchimies

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.