[scald=10401:sdl_editor_representation]Agnès Sire dirige la Fondation Henri Cartier-Bresson. Le 22 août dernier Henri Cartier-Bresson aurait eu 100 ans. Il n'en avait pas 40 lorsqu'en compagnie de Truman Capote, chargé des textes, il réalise un reportage à la Nouvelle Orléans pour Harper's Bazar. Walker Evans, qui signa, en 1937, avec James Agee le célèbre "louons maintenant nos grands hommes" sur la misère des fermiers en Alabama, aurait, lui, eu 105 ans. Deux regards attentifs et talentueux sur une Amérique loin des clichés, en marge du progrès qui ont lié dans notre imaginaire ces deux artistes à la démarche pourtant bien différente. Dans la cadre du mois de la photo à Paris, la fondation Henri Cartier Bresson organise une superbe exposition croisée des clichés les plus célèbres pris par les deux hommes sur cette Amérique de la crise et de l'après guerre. Son catalogue "Henri Cartier-Bresson / Walker Evans, photographeir l'Amérique, 1929-1947" est édité par Steidl. Découvertes Gallimard "HCB le tir photographique" de Clément ChérouxMartine Abat : rencontre avec Gilles Mora, spécialiste de la photographie Américaine, qui a bien connu Cartier Bresson et auteur d'une monographie sur Walker Evans. Il a publié récemment au Seuil "La photographie Américaine, 1958-1981"

programmation musicale

Tricky

Puppy Toy ### Louis Amstrong

What a wonderful world ### Cali

Je me sens belle ### liens

La Fondation Henri Cartier Bresson

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.