pour son ouvrage Ceux du Nord publié aux Arènes en co-édition avec sa Fondation- 140 photos inédites des photoreporters vietnamiens du Nord entre 1966 et 1975

Patrick Chauvel - Ceux du Nord
Patrick Chauvel - Ceux du Nord © Les Arênes

Horst Faas, qui fut l’un des chefs du mythique bureau d’Associated Press à Saïgon durant la guerre du Viêtnam, explique bien ce qui a rassemblé alors toute une génération de photoreporters dont les noms demeurent gravés dans nos mémoires : Don McCullin, Larry Burrows, Philipp Griffith , Nick Ut, Gilles Caron, Henri Huet... Rapporter la vérité, même hideuse, même politiquement dérangeante, même insupportable, et même en prenant des risques énormes. Beaucoup d’entre eux y laissèrent d’ailleurs la vie.

A Washington, leurs témoignages ont nourri les mouvements de protestation, alerté les politiques et contrarié les plans des militaires.

Ceux-ci en ont, par la suite, tiré les leçons pour la gestion médiatique des conflits ultérieurs : contrôler les images, c’est tenir l’opinion à la lisière.

De son côté le Nord Viêtnam avait d‘ailleurs compris que la presse occidentale était indispensable à ses efforts pour gagner la bataille de l’opinion internationale.

Mais, à Hanoï, les photojournalistes étaient considérés comme des combattants comme les autres, soumis aux ordres et à la censure. Leurs clichés devaient entretenir le moral, soutenir l’effort des combattants, réchauffer l’espoir des civils soumis à un pilonnage effroyable.

Lorsqu’il couvrait, dans les années 60, les débuts de la longue guerre américaine au Viêtnam, Patrick Chauvel songeait parfois à ses confrères qui, en face de lui, de l’autre côté de la ligne de front, subissaient les bombardements, le napalm, la mitraille de forces techniquement supérieures.

En 2013, invité au Centre culturel français de Hanoï, il découvre que certains des photographes vietnamiens, engagés au plus près des combats, sont toujours en vie et que leurs clichés sont des témoignages exceptionnels, jamais vus en Occident.

Avec Jean-François Leroy, fondateur de Visa pour l’image , ils décident d’organiser une exposition qui a eu lieu cet été à Perpignan. Ceux du Nord est aussi devenu un livre coédité par les Arènes et la Fondation que Patrick Chauvel a créée en mars dernier.

Et, pour nous en parler, Patrick Chauvel est ce soir l’invité de l’Humeur Vagabonde.

Les éditions Les Arènes publient également 300 photos de légende - Vietnam, la guerre en face

__

Vietnam la guerre en face
Vietnam la guerre en face © Les Arenes

Patrick Chauvel a participé au festival Visa pour l'Image à Perpignan

http://www.visapourlimage.com/fr/exhibition/6195.do

Visa pour l'image2014 -  Perpignan
Visa pour l'image2014 - Perpignan © Visa pour l'Image

Intervention au téléphone, pendant l'émission,

de Jean-François LEROY, directeur et fondateur

du festival Visa pour l'Image

La fondation Patrick Chauvel

http://www.fonds-patrickchauvel.com/

le site de Patrick Chauvel

http://www.patrick-chauvel.com/home.html

Le reportage de Laura Morris

Je me suis rendue à la Fondation Henri Cartier-Bresson pour découvrir les photos de William Eggleston, photographe américain de la vie quotidienne pendant les années 1960 aux États-Unis.

Sortant de l'exposition, je me suis demandé s'il existait des traces de cette société de consommation à Paris.

Je me suis retrouvé dans un petit marché « discount ». Là, j’ai rencontré une jeune femme travaillant à la caisse. Profitant d’un moment "sans clients", elle m’a parlé de sa routine quotidienne…

http://www.henricartierbresson.org/

►►► ALLER PLUS LOIN : Patrich Chauvel veut faire de sa Fondation un lieu de transmission du photojournalisme

Photo en page d'accueil : © Glen Recourt / MaxPPP

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.