[scald=12493:sdl_editor_representation]Pour une exposition « Le théâtre royal de Turin » à la Maison Européenne de la Photographie jusqu’au 7 mars Et « Sarah Moon 1 2 3 4 5 » coffret paru en 2008 chez Delpire Inventeuse d’histoires qu’elle nous laisse deviner, chasseuse de chimères, guetteuse de hasards, organisatrice de délicats miracles, metteuse en scène de la beauté…elles sont innombrables les définitions du métier de Sarah Moon que la photographie attrapa dans ses filets à la fin des années 60, celles durant lesquelles nous avons failli croire au pouvoir des utopies. Nous savions déjà, bien sûr, qu’elle faisait de somptueuses photographies. Mais elle écrit aussi, parfois. Ces mots que l’on vient d’entendre sont les siens. Dans le magnifique coffret édité en 2008 chez Delpire qui retrace en cinq chapitres le chemin de l’artiste depuis la première trace sur le papier, Sarah Moon livre aussi en mots sa version de l’histoire. Et ses mots ressemblent à ses images. Celles-ci, les dernières en tout cas, on les retrouve en ce moment, et jusqu’au 7 mars, à la Maison Européenne de la photographie qui expose son travail sur le Teatro Regio de Turin réalisé à la demande d’Agarttha Arte qui invite chaque année un photographe à donner sa vision du Piémont.Aurélie Charon : Rencontre avec Elliott Erwitt pour l'exposition "Personal Best" à la Maison européenne de la photographie.

programmation musicale

Dominique A

Immortels ### Geoffrey Gurrumul Yunupingu

Bapa ### Peter Gabriel

The book of love ### liens

La Maison Européenne de la Photographie

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.