pour « Stefan Zweig, l’ami blessé », éditions Grasset Réédition révisée de « La pitié dangereuse » Ces quelques lignes, datées du 22 février 1942, ont été écrites juste avant que Stefan Zweig et son épouse, Lotte, ne se suicident dans la petite maison qu’ils louent à Petropolis, à une trentaine de kms de Rio. L’écrivain viennois a quitté l’Europe embrasée depuis presque deux ans. Nulle part, ni en Angleterre, ni aux Etats-Unis, il n’a trouvé de lieu où il pourrait reprendre le cours de sa vie, c'est-à-dire une bibliothèque, des amis partageant ses goûts et, surtout, l’envie d’écrire. En Août 1940 il a débarqué à Rio pour une tournée de conférences au Brésil et en Argentine. Pendant quelques mois il va tenter de croire qu’ici cela sera possible. Mais il y a longtemps qu’en lui le ressort est cassé. En 2008 une nouvelle inédite de Stefan Zweig est découverte et publiée. A la surprise de l’éditeur « le voyage dans le passé » s’arrache en quelques semaines. Ce n’est pourtant pas le meilleur texte de l’auteur du Joueur d’échecs ou de Lettre d’une inconnue. Ce mystère d’une écriture qui, pour être inscrite dans une époque et même un monde aujourd’hui disparus, n’en finit pas de nous accrocher, a intrigué Dominique Bona. Elle est donc partie sur ses traces, jusqu’à la dernière demeure de Petropolis, pour tenter de nous en offrir le portrait le plus intime. Publiée en 1996, sa biographie ressort aujourd’hui chez Grasset en même temps que la réédition d’un de ses plus célèbres romans « la pitié dangereuse ». Et Dominique Bona est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde.

Judith Soussan : Accompagnée de phrases glanées dans quelques unes des nouvelles de Zweig, une déambulation nocturne : où Stéphane raconte ce qu'est pour lui la nuit, où Omar, Kaïs, et quelques autres s'enivrent à la recherche d'une vie plus intense. Aujourd'hui à Paris comme hier à Vienne, la nuit c'est de l'alcool, de la solitude, de l'excès, de la détresse, des filles de joie.

programmation musicale

Vinicius de Moraes

A felicidade ### Harper Simon

Shooting star

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.