pour son album BD La Légèreté paru aux éditions Dargaud

La légèreté de Catherine Meurisse
La légèreté de Catherine Meurisse © Radio France

Il y a une quinzaine d’années, George Steiner participait à une émission de la télévision hollandaise qui, durant des mois, avait donné la parole à des artistes et des intellectuels sur le thème « de la beauté et de la consolation ».

Parlant, bien sûr, de ses auteurs de chevet, Steiner racontait aussi les histoires du passé qui l’aidaient à vivre.

Celle que l'on vient d'entendre, comme celle sur Nadejda Mandelstam faisant apprendre par cœur à ses amis les poésies interdites de son mari Ossip envoyé au goulag, étaient, disait-il, ses remèdes contre le pessimisme.

Découvrant, par hasard, et des années plus tard, sur Youtube, cette interview de George Steiner, un jeune metteur en scène de théâtre portugais, Tiago Rodrigues, en fit le point de départ d’un merveilleux spectacle, intituléBy Heart, que l’on a pu voir récemment au théâtre de la Bastille à Paris sur la beauté de la poésie et la consolation que nous offrent les livres, sur l’importance du partage et de la transmission. Car sous ce grand mot de culture, dont certains politiques croient intelligent de se moquer, c’est en fait un manuel de survie pour temps difficiles que l’on peut trouver.

Lequel d’entre nous dirait qu’il n’en a pas besoin en ce moment ?

Le 7 janvier 2015 si notre vie a changé, celle deCatherine Meurisse s’est littéralement désintégrée. Comme le dessinateur Luz, elle était en retard à la conférence de rédaction hebdomadaire de Charlie .

Le hasard a donc fait qu’ils n’ont pas été abattus avec leurs amis. Mais quelque chose d’eux-mêmes n’a pas survécu au massacre. « Dissocié» disent les psys pour parler de cet état de sidération qui fait que l’on perd la mémoire, les mots, l’envie, la notion du temps. Il leur a fallu faire, au prix d’un douloureux effort, le numéro dit « des survivants » et participer, comme des zombis, aux manifestations d’après.

Mais ensuite, comment retrouver sa place dans un monde déserté, effrayant, sans cohérence ni consolation ?

Aller voir la mer, enlacer un arbre, marcher dans la campagne, c’était comme se déplacer derrière une vitre. Catherine Meurisse va alors tenter l’overdose de beauté en séjournant à Rome où tout parle de la permanence et des traces laissées par les artistes.

Puis, retrouvant l’usage de ses crayons, elle a réalisé un album nommé La Légèreté édité chez Dargaud qui raconte son retour parmi nous.

Bienvenue donc à Catherine Meurisse qui est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde

►►►Aller + loin : Catherine Meurisse commente trois planches de La Légèreté

Et Aussi :

►►► Retrouvez la sélection BD de l'été 2016 de France Inter avec Séquencity

Le reportage de Vinciane Laumonier

A Trouville

Dans son album, Catherine Meurice est en quête de beauté, une beauté qui console et qu'elle trouve dans l’Art et dans la Nature

A Trouville, Art et Nature se croisent : des toiles d’Eugène Boudin sont exposées dehors, en plein air, sur la jetée, immergées dans le paysage marin.

Les passants expriment ce qu'ils ressentent face aux toiles et à la mer

Cette exposition d’Eugene Boudin sur la jetée a lieu dans le cadre du festival Normandie Impressionniste qui dure jusqu’au 26 septembre

http://www.normandie-impressionniste.fr/

Les archives de l'INA et les extraits sonores

George Steiner : L’esprit humain est indestructible et la poésie peut sauver l’homme

ARCHIVE INA- A voix nue 24/01/1997 -Antoine Spire

Jorge Semprun : C’est la poésie qui lui a permis de survivre à Buchenwald

ARCHIVE INA -Culture matin Jean Lebrun -8.11.1994

__

Lecture d’un extrait d’ « A la recherche du temps perdu » par Jean -Louis Trintignant

CD paru aux Editions des femmes

__

Yanny Hureaux, écrivain: Son affection pour le bouleau ,sa relation avec les arbres

ARCHIVE INA - Radio libre -25/12/2004

__

Pierre Dumayet : Lire c’est se réfugier dans des bras protecteurs

ARCHIVE INA - « À voix nue 23.03.2001

__

Graziella Magherini, psychologue et psychiatre à l’hôpital Santa Maria Nuova de Florence : Le syndrome de Stendhal

ARCHIVE INA -Les chemins de la connaissance- 20/11/1991

Les liens

les éditions Dargaud

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.