Le dernier album de l'énergique Bonga s'intitule "Maiorais" (les grands en portugais) sort ce mois-ci. Cet album se concentre sur une musique absolument angolaise, c'est-à-dire métisse mais définivement africaine. Treize chansons qui murmurent comme des ruisseaux, qui ondulent comme des rivières sensuelles. Guitares de soie, dikanza lancinate, airs d'accordéon gémissants, percussions étrangement douces... Bonga chante les amours contrariées, les maux sociaux persistants et cette humiliation qui tue l'Afrique, de sa voix rauque et suave. Il sera en concert : le 18 mars à Vincennes, le 19 mars à Roubaix le 22 mars à Lyon le 23 mars Marseille le 24 mars à Montpellier le 25 mars à Perpignan et les 18 et 19 novembre 2005 au Bataclan

Rencontre avec David Murray, jazzman, pour un spectacle donné les 11 et 12 mars dernier lors du festival de Jazz Banlieues Bleue. Ce spectacle a célébré Pouchkine, en hommage à ce descendant d’esclave africain et figure de la littérature russe. 2

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.