[scald=9943:sdl_editor_representation]Créé en 1992 à Bruxelles sous la direction de Philippe Herreweghe, Medea de Pascal Dusapin a déjà connu cinq productions à Bonn en 1999, à Nanterre en 2000, à Lausanne en 2001, à Buenos Aires en 2005 et au Luxembourg en 2007. C'est lamise en scène imaginée par Antoine Gindt pour Buenos Aires qui est reprise jusqu'au 29 mars au théâtre de Gennevilliers, après avir tourné en France en 2007. Une Médée loin de la passion pasolinienne, perdue dans son naufrage intime, elle qui dit vouloir déchirer le monde en deux et se tenir désormais dans le vide au milieu. Pascal Dusapin, enfin couronné par une Victoire de la musique l'an dernier, est le compositeur français le plus prolifique - une centaine d'oeuvres à son catalogue- et le plus réclamé à l'étranger. L'an dernier il a occupé la chaire de création artistique au Collège de France, 31 ans après Pierre Boulez. Il en fut à la fois heureux et très malheureux parce qu'il n'avait plus assez de temps pour coucher sur le papier toute cette musique qui le traverse comme un flot tumultueux. "Medea" jusqu'au 29 mars au Théâtre de Gennevilliers, texte de Heiner Muller, direction musicale François-Xavier Roth, mise en scène Antoine Gindt, avec Caroline Stein soprano colorature.Martine Abat : Rencontre avec le jeune chef d'orchestre François Xavier Roth. Il dirige l'orchestre Les siècles qui joue donc le Medea de Pascal Dusapin. Cet orchestre, moyenne d'âge à peine 30 ans, met à son répertoire le plus large choix d'oeuvres, du classique au baroque et au contemporain.

programmation musicale

Extrait de "Medea", de Pascal Dusapin, par Philippe Herreweghe

Miles Davis et John Coltrane

Sweet Sue, just you ### liens

Le Théâtre de Gennevilliers

L'orchestre de chambre Les siècles

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.