Aimer, on le sait, c'est risquer de ne pas être payé en retour.Banale incompatibilité lorsqu’il s'agit d'affaires sentimentales, quasi impossible à nommer entre une mère et sa fille. Heureusement la littérature est là qui met des mots doux et cruels sur ce chagrin d'aimer. Geneviève Brisac les connait tous .

Geneviève Brisac a écrit un nouveau roman : "Le Chagrin d'aimer" (chez Grasset)
Geneviève Brisac a écrit un nouveau roman : "Le Chagrin d'aimer" (chez Grasset) © AFP / Ulf Andersen / Aurimages

Les enfants, on le sait, sont de féroces petits conformistes. Ils rêvent de parents aussi normaux que ceux de leurs copains, aussi dévoués envers eux que dans leurs contes de fées, et dont l’amour, mille et mille fois éprouvé, doit demeurer évident et inébranlable. Dans la réalité, c’est plus compliqué. Seule La Manif pour Tous s’obstine à le nier. Avant d’être père, ou mère, le parent a été lui-même un enfant, triste souvent, mal aimé parfois. Puis un jeune adulte blessé, dont les aspirations ont été bêtement contrariées par la vie. Et qui se retrouve père, ou mère, en ayant du mal à aimer son enfant à la façon dont l’exige la coutume. 

Il faut du temps, et bien des larmes, pour trouver les mots qui raconteront, avec justesse, pudeur, drôlerie et violence ce terrible Chagrin d’aimer qu’il nous faut surmonter pour devenir adulte à notre tour. Geneviève Brisac les a toujours cherchés, depuis cette enfance passée à admirer une mère fantasque et lointaine, aventureuse et grandiose, indocile et indépendante, qu’il était plus facile d’admirer que d’aimer. Partie en quête de réponses à des questions qu’elle n’a jamais pu lui poser, c’est le portrait, incroyablement attachant, d’une femme rebelle qu’elle dresse, dix ans après sa mort, dans  Le chagrin d'aimer,  très beau livre, tout juste paru chez Grasset.

La programmation musicale :

Aretha Franklin:A Natural woman 

L'Humeur vagabonde vous recommande vivement :

Alice Diop,Alice Zeniter,Didier Daeninckx,Éric Vuillard, Marie Redonnet, Philippe Artières,Sylvain Prudhomme, Wilfried N’Sondé et beaucoup d'autres seront présents  du 16 au 31 mars lors du Festival  Hors Limite; né en seine-saint-Denis pour les lecteurs du 93 et porté par l’association des bibliothèques du département, il valorise depuis toujours une littérature remuante et ambitieuse,complexe et vivante, auprès d’usagers qui ne le sont pas moins. 

La très belle  programmation est à retrouver ICI 

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.